Propriétés du tBigQueryBulkExec Standard - 7.3

tBigQueryBulkExec

EnrichVersion
Cloud
7.3
task
Création et développement > Systèmes tiers > Stockages Cloud > Composants Google BigQuery
Gouvernance de données > Systèmes tiers > Stockages Cloud > Composants Google BigQuery
Qualité et préparation de données > Systèmes tiers > Stockages Cloud > Composants Google BigQuery
EnrichPlatform
Studio Talend

Ces propriétés sont utilisées pour configurer le tBigQueryBulkExec s'exécutant dans le framework de Jobs Standard.

Le composant tBigQueryBulkExec Standard appartient à la famille .

Le composant de ce framework est disponible dans tous les produits Talend.

Paramètres simples

Schema et Edit schema

Un schéma est une description de lignes. Il définit le nombre de champs (colonnes) à traiter et à passer au composant suivant. Lorsque vous créez un Job Spark, évitez le mot réservé line lors du nommage des champs.

  • Built-in : le schéma est créé et conservé localement pour ce composant seulement.

  • Repository : le schéma existe déjà et est stocké dans le Repository. Ainsi, il peut être réutilisé dans des Jobs et projets.

Créez le schéma en cliquant sur le bouton Edit Schema.
Remarque : Si vous effectuez des modifications, le schéma passe automatiquement en type built-in.
  • View schema : sélectionnez cette option afin de voir uniquement le schéma.

  • Change to built-in property : sélectionnez cette option pour passer le schéma en mode Built-In et effectuer des modifications locales.

  • Update repository connection : sélectionnez cette option afin de modifier le schéma stocké dans le référentiel et décider de propager ou non les modifications à tous les Jobs. Si vous souhaitez propager les modifications uniquement au Job courant, cliquez sur No et sélectionnez à nouveau la métadonnée du schéma dans la fenêtre Repository Content.

Ce composant offre la fonction de schéma dynamique. Cela vous permet de récupérer des colonnes inconnues de fichiers sources ou de copier des lots de colonnes d'une source sans avoir à mapper chaque colonne individuellement. Pour plus d'informations concernant les schémas dynamiques, consultez le Guide utilisateur du Studio Talend.

Cette fonctionnalité de schéma dynamique est conçue pour permettre de récupérer des colonnes inconnues d'une table. Il est recommandé de l'utiliser uniquement à cet effet et non pour créer des tables.

 
  • Le type Record de BigQuery n'est pas supporté.
  • Les colonnes pour les métadonnées de tables, comme la colonne Description ou Mode ne peuvent être récupérées.
  • Les données d'horodatage Timestamp de votre système BigQuery sont formatées en type String.
  • Les données numériques de BigQuery sont converties en BigDecimal.
Authentication mode Sélectionnez le mode à utiliser pour authentifier votre projet.
  • OAuth 2.0 : authentification de l'accès à l'aide des identifiants OAuth. Lorsque vous sélectionnez ce mode, les paramètres à définir dans la vue Basic settings sont Client ID, Client secret et Authorization code.
  • Service account : authentification à l'aide d'un compte Google associé à votre projet Google Cloud Platform. Lorsque vous sélectionnez ce mode, le paramètre à définir dans la vue Basic settings est Service account credentials file.
Service account credentials file Saisissez le chemin d'accès au fichier contenant les identifiants créé pour le compte de service à utiliser. Ce fichier doit être stocké sur la machine sur laquelle votre Job Talend est lancé et exécuté.

Pour plus d'informations concernant la création d'un compte de service Google et comment obtenir le fichier Credentials, consultez Getting Started with Authentication (en anglais) dans la documentation Google.

Client ID et Client Secret

Collez l'ID du client et son mot de passe ("secret") créés et visibles dans l'onglet API Access du projet hébergeant les services Google BigQuery et Cloud Storage à utiliser.

Pour saisir le Secret du client, cliquez sur le bouton [...] à côté du champ Client Secret, puis, dans la boîte de dialogue qui s'ouvre, saisissez le Secret du client entre guillemets doubles puis cliquez sur OK afin de sauvegarder les paramètres.

Project ID

Collez l'ID du projet hébergeant le service Google BigQuery à utiliser.

L'ID de votre projet se trouve dans l'URL de la console de l'API Google ou en passant votre curseur sur le nom du projet dans BigQuery Browser Tool.

Authorization code

Collez le code d'autorisation fourni par Google pour l'accès en cours de construction.

Pour obtenir le code d'autorisation, vous devez exécuter le Job utilisant ce composant. Lorsque l'exécution du Job est en pause pour afficher une URL, vous devez vous rendre à l'URL donnée afin de copier le code d'autorisation.

Jeu de données

Saisissez le nom du jeu de données dans lequel vous devez transférer des données.

Table

Saisissez le nom de la table dans laquelle vous devez transférer les données.

Si la table n'existe pas, cochez la case Create the table if it doesn't exist.

Action on data

Sélectionnez l'action à effectuer dans la liste déroulante lors du transfert des données dans la table cible. Les actions disponibles sont :

  • Truncate : vide le contenu de la table et la repeuple avec les données transférées.

  • Append : ajoute des lignes aux données existantes dans la table.

  • Empty : alimente une table vide.

Credential type

Sélectionnez dans la liste le type à utiliser pour authentifier votre projet :
  • Service account : lorsque vous sélectionnez ce type, le paramètre à définir dans la vue Basic settings est Service account key.
  • HMAC key (deprecated) : lorsque vous sélectionnez ce type, les paramètres à définir dans la vue Basic settings sont Access Key et Secret Key.

Service account est sélectionné. Le champ Credential type est disponible uniquement si vous ne cochez pas la case Bulk file already exists in Google storage.

Bulk file already exists in Google storage

Cochez cette case pour réutiliser les informations d'authentification pour vous connecter à Google Cloud Storage, puis renseignez les champs File (fichier) et Header (en-tête).

Service account key

Cliquez sur le bouton [...] près du champ de clé du compte de service afin de parcourir votre système jusqu'au fichier JSON contenant votre clé de compte de service.

Access Key et Secret Key

Collez les informations d'authentification obtenues de Google pour envoyer des requêtes à Google Cloud Storage.

Pour saisir la clé secrète, cliquez sur le bouton [...] à côté du champ Secret key, puis, dans la boîte de dialogue qui s'ouvre, saisissez le mot de passe entre guillemets doubles puis cliquez sur OK afin de sauvegarder les paramètres.

Ces clés peuvent être consultées dans la vue Interoperable Access, sous l'onglet Google Cloud Storage du projet.

File to upload

Lorsque les données à transférer à BigQuery ne sont pas stockées dans Google Cloud Storage, parcourez votre système ou saisissez le chemin d'accès à ces données.

Bucket

Saisissez le nom du bucket, du conteneur Google Cloud Storage, contenant les données à transférer à Google BigQuery.

Fichier

Saisissez le chemin du répertoire des données stockées dans Google Cloud Storage et à transférer à Google BigQuery. Ces données doivent être stockées directement sous la racine du bucket. Par exemple, saisissez gs://my_bucket/my_file.csv.

Si les données ne sont pas dans Google Cloud Storage, ce répertoire est utilisé comme destination intermédiaire avant transfert des données à Google BigQuery.

Header

Saisissez le nombre de lignes d'en-tête à ignorer dans les données transférées. Par exemple, saisissez 0 afin de n'ignorer aucune ligne, si vos données ne contiennent pas d'en-tête.

Die on error

Cette case est décochée par défaut, ce qui vous permet de terminer le traitement avec les lignes sans erreur, et d'ignorer les lignes en erreur.

Advanced settings

token properties File Name

Saisissez le chemin d'accès ou parcourez votre système jusqu'au fichier de jeton à utiliser.

Lors de la première exécution du Job avec le code Authorization code de Google BigQuery, vous devez saisir dans ce champ le répertoire et le nom du fichier contenant le nouveau jeton (refresh token) à créer et à utiliser. Si ce fichier de jeton a été créé et que vous devez le réutiliser, vous devez spécifier son répertoire ainsi que le nom du fichier dans ce champ.

Lorsque seul le nom du fichier de jeton est saisi, le Studio Talend considère le répertoire de ce fichier de jeton comme la racine du dossier du Studio.

Pour plus d'informations concernant le refresh token, consultez le manuel de Google BigQuery.

Set the field delimiter

Saisissez un caractère, une chaîne de caractères ou une expression régulière pour séparer les champs des données transférées.

Use custom null marker

Sélectionnez cette option pour utiliser un caractère spécifique comme marqueur des nulls. Vous pouvez spécifier le marqueur des nulls entre guillemets doubles dans le champ à droite.

Cette option empêche les erreurs causées par les champs comprenant des valeurs nulles.

Remarque : Cette option est disponible uniquement si vous avez installé la mise à jour mensuelle R2020-07 du Studio ou une mise à jour plus récente fournie par Talend. Pour plus d'informations, contactez votre administrateur ou administratrice.
Drop table if exists and create :

Sélectionnez l'option Drop table if exists afin de supprimer la table spécifiée dans le champ Table, si elle existe déjà.

Encoding

Sélectionnez l'encodage à partir de la liste ou sélectionnez Custom et définissez-le manuellement. Ce champ est obligatoire pour la manipulation des données de base de données. Les encodages supportés dépendent de la JVM que vous utilisez. Pour plus d'informations, consultez https://docs.oracle.com.

tStatCatcher Statistics

Cochez cette case afin de collecter les données de log au niveau des composants.

Variables globales

Global Variables

ERROR_MESSAGE : message d'erreur généré par le composant lorsqu'une erreur survient. Cette variable est une variable After et retourne une chaîne de caractères. Cette variable fonctionne uniquement si la case Die on error est décochée, lorsque le composant contient cette case.

Une variable Flow fonctionne durant l'exécution d'un composant. Une variable After fonctionne après l'exécution d'un composant.

Pour renseigner un champ ou une expression à l'aide d'une variable, appuyez sur les touches Ctrl+Espace pour accéder à la liste des variables. À partir de cette liste, vous pouvez choisir la variable que vous souhaitez utiliser.

Pour plus d'informations concernant les variables, consultez le Guide utilisateur du Studio Talend .

Utilisation

Règle d'utilisation

Ce composant est un composant standalone.

Ce composant supporte et détecte automatiquement les localités régionales et multi-régionales. Lorsque les localités régionales sont utilisées, les buckets et jeux de données à utiliser doivent se trouver au même emplacement.