Centraliser les variables de contexte dans le Repository

Talend ESB Studio Guide utilisateur

EnrichVersion
6.1
EnrichProdName
Talend ESB
task
Création et développement
EnrichPlatform
Studio Talend

Vous avez la possibilité de centraliser tous les contextes si vous avez besoin de les réutiliser dans plusieurs Jobs.

Vous pouvez stocker les variables de contexte dans le Repository de plusieurs façons :

Créer un groupe de contexte et définir les variables de contexte

L'exemple suivant montre comment utiliser l'assistant [Create/Edit a context group] pour créer un groupe de contexte appelé TalendDB contenant deux contextes (appelés Prod et Test) et pour définir un série de variables (host, port, database, username, password et table_name) sous ces deux contextes, dans le Repository.

Créez le groupe de contexte et les contextes

  1. Cliquez-droit sur le nœud Contexts du Repository et sélectionnez Create new context group dans le menu contextuel.

    Un assistant en deux étapes s'ouvre pour vous aider à définir les différents contextes et leurs paramètres.

  2. Dans la première étape, saisissez un nom pour le groupe de contexte à créer (TalendDB dans cet exemple) et ajoutez toutes les informations générales, telles que la description, si elles sont requises. Les informations que vous fournissez dans le champ Description apparaissent dans une info-bulle lorsque vous bougez le curseur de votre souris au-dessus du groupe de contexte dans le Repository.

  3. Cliquez sur Next pour passer à la seconde étape qui vous permet de définir les différents contextes et variables dont vous avez besoin.

    Un contexte appelé Default a été créé et défini par le système comme étant le contexte par défaut.

  4. Cliquez sur le bouton [+] dans le coin supérieur droit de l'assistant pour définir les contextes. La boîte de dialogue [Configure Contexts] s'ouvre.

  5. Sélectionnez le contexte Default, cliquez sur le bouton Edit... et saisissez Prod dans la boîte de dialogue [Rename Context] qui s'ouvre pour renommer le contexte Default en Prod.

    Cliquez ensuite sur OK pour fermer la boîte de dialogue.

  6. Cliquez sur le bouton New... et saisissez Test dans la boîte de dialogue [New Context]. Cliquez ensuite sur OK pour fermer la boîte de dialogue.

  7. Cochez la case précédant le contexte que vous souhaitez définir comme contexte par défaut. Vous pouvez également définir le contexte par défaut en sélectionnant le nom du contexte dans la liste Default context environment dans l'assistant.

    Si nécessaire, déplacez un contexte vers le haut ou vers le bas en le sélectionnant et en cliquant sur le bouton Up ou Down.

    Dans cet exemple, définissez Test comme contexte par défaut et déplacez-le vers le haut.

  8. Cliquez sur OK pour valider le contexte que vous avez défini et fermer la boîte de dialogue [Configure Contexts].

    Les contextes nouvellement créés sont montrés dans la table des variables de contexte de l'assistant.

Définir les variables de contexte

  1. Cliquez sur le bouton [+] en bas de l'assistant pour ajouter une ligne de paramètre dans la table.

  2. Cliquez dans le champ Name et saisissez le nom de la variable que vous créez, host dans cet exemple.

  3. Dans la liste Type, sélectionnez le type de la variable correspondant au champ de composant dans lequel cette variable sera utilisée, Dans cet exemple, il s'agit du type String pour la variable host.

  4. Si nécessaire, cliquez dans le champ Comment et saisissez un commentaire pour décrire la variable.

  5. Cliquez dans le champ Value et saisissez la valeur de la variable sous chaque contexte.

    Selon le type de variable, le champ Value différera légèrement lorsque vous cliquerez dedans et fonctionnera de manière différente :

    Type

    Champ de valeur

    Valeur par défaut

    String (type par défaut)

    Champ de texte éditable

    null

    Boolean

    Liste déroulante avec deux options : true et false

    Character, Double, Integer, Long, Short, Object, BigDecimal

    Champ de texte éditable

    Date

    Champ de texte éditable, avec un bouton pour ouvrir la boîte de dialogue [Select Date & Time].

    File

    Champ de texte éditable, avec un bouton pour ouvrir pour la boîte de dialogue [Open] pour la sélection de fichiers.

    Directory

    Champ de texte éditable, avec un bouton pour ouvrir la boîte de dialogue [Browse for Folder] pour la sélection de dossiers.

    List of Value

    Champ de texte éditable, avec un bouton pour ouvrir la boîte de dialogue [Configure Values] pour la création et la configuration de listes.

    (Vide)

    Password

    Champ de texte éditable. Le texte saisi est crypté.

    Avertissement

    Il est recommandé que d'entourer les valeurs des variables de type String par des guillemets doubles afin d'éviter d'éventuelles erreurs lors de l'exécution du Job.

  6. Si nécessaire, cochez la case à côté de la variable qui vous intéresse et saisissez le message Prompt dans le champ Prompt correspondant. Cela vous permet de voir le message Prompt pour la valeur de la variable et de l'éditer lors de l'exécution.

    Vous pouvez afficher ou cacher une colonne Prompt de la table en cliquant sur le triangle noir pointant vers la droite ou la gauche, à côté du nom du contexte correspondant.

  7. Répétez les étapes décrites ci-dessus pour définir toutes les variables dans cet exemple.

    • port, de type String,

    • database, de type String,

    • username, de type String,

    • password, de type Password,

    • table_name, de type String

    Toutes les variables créées et leurs valeurs sous les différents contextes sont affichées dans la table et sont prêtes à être utilisées dans votre Job. Vous pouvez continuer d'éditer les variables si nécessaire.

Une fois que vous avez créé et adapté tous les contextes souhaités, cliquez sur Finish pour valider. Le groupe de contexte s'affiche ainsi sous le nœud Contexts dans la vue Repository. Vous pouvez continuer d'éditer le groupe de contexte, les contextes et les variables de contexte dans l'assistant en cliquant-droit sur le nœud Contexts et en sélectionnant Edit context group dans le menu contextuel.

Ajouter une variable de contexte built-in dans le Repository

Vous pouvez sauvegarder une variable de contexte built-in définie dans un Job dans un nouveau groupe de contexte ou un groupe de contexte déjà existant, sous réserve que la variable de contexte n'existe pas déjà dans le groupe.

  1. Dans la vue Context d'un Job, cliquez-droit sur la variable de contexte que vous souhaitez ajouter dans le Repository et sélectionnez Add to repository context dans le menu contextuel pour ouvrir la boîte de dialogue [Repository Content].

  2. Dans la boîte de dialogue, effectuez l'une des actions suivantes :

    • pour ajouter votre variable de contexte à un nouveau groupe de contexte, sélectionnez Create new context group et saisissez un nom pour le nouveau groupe de contexte dans le champ Group Name, puis cliquez sur OK.

    • pour ajouter une variable de contexte à un groupe de contexte déjà existant, sélectionnez le groupe de contexte et cliquez sur OK.

    Avertissement

    Lorsque vous ajoutez une variable de contexte built-in à un groupe de contexte déjà existant, assurez-vous que la variable n'existe pas déjà dans le groupe de contexte.

    Dans cet exemple, ajoutez la variable de contexte built-in password à un nouveau groupe de contexte appelé DB_login.

    La variable de contexte est ajoutée au groupe de contexte de votre choix dans le Repository, avec les contextes built-in définis. Elle apparaît en tant que variable de contexte stockée dans le Repository dans la vue Contexts.

Créer un contexte à partir d'une métadonnée

Lorsque vous créez ou éditez une connexion de métadonnées (à l'aide d'un assistant de métadonnées File ou DB), vous avez la possibilité de sauvegarder les paramètres de connexion en tant que variables de contexte dans un groupe de contexte nouvellement créé sous le nœud Contexts du Repository. Pour ce faire, complétez vos détails de connexion et cliquez sur le bouton Export as context dans la seconde étape de l'assistant.

Pour plus d'informations concernant cette fonctionnalité, consultez Exporter une métadonnée en tant que contexte et réutiliser ses paramètres pour configurer une connexion.