Scénario : Supprimer et insérer des données dans une base Oracle - 6.3

Composants Talend Open Studio Guide de référence

EnrichVersion
6.3
EnrichProdName
Talend Open Studio for Big Data
Talend Open Studio for Data Integration
Talend Open Studio for Data Quality
Talend Open Studio for ESB
Talend Open Studio for MDM
task
Création et développement
Gouvernance de données
Qualité et préparation de données
EnrichPlatform
Studio Talend

Ce scénario décrit comment supprimer le contenu d'une base de données Oracle et insérer de nouvelles données à partir du contenu d'un fichier d'entrée. Le Job est constitué de trois composants qui créent le contenu, le transfèrent dans un fichier qui sera ensuite chargé dans la base Oracle après suppression des données de la table.

Construire le Job

  1. Cliquez et déposez les composants suivants de la Palette dans l'espace de modélisation graphique : tOracleInput, tFileOutputDelimited et tOracleBulkExec.

  2. Connectez le composant tOracleInput au tFileOutputDelimited à l'aide d'un lien Row > Main.

  3. Reliez le tOracleInput au tOracleBulkExec à l'aide d'un lien OnSubjobOk.

Configurer les composants

  1. Paramétrez les informations de connexion à la base de données Oracle. Il est conseillé de stocker ces informations dans une métadonnée du Repository pour pouvoir les réutiliser par la suite dans tous vos Jobs.

  2. Paramétrez le schéma, s'il n'est pas conservé dans le Repository. Dans cet exemple, le schéma contient les quatre colonnes suivantes : ID_Contract, ID_Client, Contract_type et Contract_Value.

  3. Dans la liste Encoding, sélectionnez l'option Custom et définissez AL32UTF8 comme encodage.

  4. Dans la vue Basic settings du composant tFileOutputDelimited, paramétrez ses propriétés, notamment les champs File Name, Row separator et Field separator avec respectivement le chemin d'accès et le nom du fichier, le séparateur de lignes et de champs.

  5. Double-cliquez ensuite sur le composant tOracleBulkExec pour définir les propriétés d'alimentation de la base de données.

  6. Dans la liste Property Type, sélectionnez le mode Repository si vous avez stocké les informations de connexion à la base de données sous le nœud Metadata du Repository ou sélectionnez le mode Built-In pour les définir manuellement. Dans ce scénario, utilisez le mode Built-In.

  7. Configurez si nécessaire les paramètres de connexion dans les champs Host, Port, Database, Schema, Username et Password.

  8. Dans le champ Table, renseignez le nom de la table à alimenter et dans le champ Action on data, sélectionnez l'action à effectuer, ici, Insert.

  9. Dans la liste Schema, sélectionnez le mode Built-In puis cliquez sur le bouton [...] à côté du champ Edit Schema pour définir les données à passer au composant suivant.

  10. Cliquez sur l'onglet Advanced settings pour configurer les paramètres avancés du composant.

  11. Cochez la case Use an existing control file si vous avez stocké les informations relatives à l'état de la base de données dans un fichier de contrôle (.ctl). Sinon, renseignez, si nécessaire, les champs suivants manuellement : Record format, Specify .ctl file's INTO TABLE clause manually, Field terminated by, Use field enclosure, Use schema's Date Pattern to load Date field, Specify field condition, Preserve blanks, Trailing null columns, Load options, NLS Language et Set Parameter NLS_TERRITORY en fonction de votre base de données.

  12. Dans la liste Encoding, sélectionnez le type d'encodage ou saisissez-le entre guillemets doubles s'il n'est pas dans la liste.

  13. Dans la liste Output, sélectionnez l'option to console, pour afficher la sortie standard de la base dans la console.

Exécuter le Job

  1. Appuyez sur les touches Ctrl+S pour sauvegarder votre Job.

  2. Appuyez sur F6 pour exécuter le Job. Le log s'affiche dans la console de la vue Run et la table est alimentée par les données du fichier paramétré.

Voir également : Scénario : Insérer des données dans une base MySQL.