Propriétés du tSnowflakeOutput pour Apache Spark Batch (aperçu technique) - 7.3

Snowflake

Version
7.3
Language
Français (France)
Product
Talend Big Data
Talend Big Data Platform
Talend Data Fabric
Talend Data Integration
Talend Data Management Platform
Talend Data Services Platform
Talend ESB
Talend MDM Platform
Talend Open Studio for Big Data
Talend Open Studio for Data Integration
Talend Open Studio for ESB
Talend Real-Time Big Data Platform
Module
Studio Talend
Content
Création et développement > Systèmes tiers > Stockages Cloud > Composants Snowflake
Gouvernance de données > Systèmes tiers > Stockages Cloud > Composants Snowflake
Qualité et préparation de données > Systèmes tiers > Stockages Cloud > Composants Snowflake

Ces propriétés sont utilisées pour configurer le tSnowflakeOutput s'exécutant dans le framework de Jobs Spark Batch.

Le composant tSnowflakeOutput Spark Batch appartient à la famille Bases de données.

Le composant de ce framework est disponible dans tous les produits Talend avec Big Data nécessitant une souscription et dans Talend Data Fabric.

Basic settings

Use an existing configuration

Cochez cette case et sélectionnez le composant de connexion adéquat dans la liste Component list pour réutiliser les paramètres d'une connexion que vous avez déjà définie.

Account

Dans le champ Account, saisissez, entre guillemets doubles, le nom qui vous a été assigné par Snowflake.

Snowflake Region

Sélectionnez une région AWS ou Azure dans la liste Snowflake Region.

Authentication method

Sélectionnez la méthode d'authentification.

  • Key Pair : sélectionnez cette option si l'authentification par paire de clés est activée. Pour plus d'informations concernant l'authentification par paire de clés, consultez Using Key Pair Authentication (en anglais).
Remarque : Avant de sélectionner l'option Key Pair, assurez-vous de configurer les données d'authentification par paire de clés dans la vue Basic settings du composant tSetKeystore, comme suit.
  • Laissez le champ TrustStore type tel quel ;
  • Configurez TrustStore file à "" ;
  • Effacez le contenu du champ TrustStore password ;
  • Sélectionnez Need Client authentication ;
  • Saisissez le chemin d'accès au fichier KeyStore, entre guillemets doubles dans le champ KeyStore file (ou cliquez sur le bouton […] à droite du champ KeyStore file et parcourez votre système jusqu'au fichier KeyStore) ;
  • Saisissez le mot de passe du fichier KeyStore dans le champ KeyStore password ;
  • Décochez la case Check server identity.
Remarque : L'option Key Pair est disponible uniquement avec les distributions EMR 5.29 et CDH 6.1 lorsque vous utilisez Spark v2.4 ou supérieure en mode Spark local.

User Id et Password

Saisissez entre guillemets doubles, vos informations d'authentification à Snowflake.

  • Dans le champ User ID, saisissez, entre guillemets doubles, votre identifiant défini dans Snowflake via le paramètre LOGIN_NAME de Snowflake. Pour plus d'informations, contactez l'administrateur de votre système Snowflake.

  • Pour saisir le mot de passe, cliquez sur le bouton [...] à côté du champ Password, puis, dans la boîte de dialogue qui s'ouvre, saisissez le mot de passe entre guillemets doubles et cliquez sur OK afin de sauvegarder les paramètres.

Warehouse

Saisissez, entre guillemets doubles, le nom de l'entrepôt Snowflake à utiliser. Ce nom est sensible à la casse et est normalement en lettres capitales dans Snowflake.

Schema

Saisissez, entre guillemets doubles, le nom du schéma de la base de données à utiliser. Ce nom est sensible à la casse et est normalement en lettres capitales dans Snowflake.

Database

Saisissez, entre guillemets doubles, le nom de la base de données Snowflake à utiliser. Ce nom est sensible à la casse et est normalement en lettres capitales dans Snowflake.

Table

Cliquez sur le bouton [...] et, dans l'assistant qui s'affiche, sélectionnez la table Snowflake à utiliser.

Schema et Edit Schema

Un schéma est une description de lignes. Il définit le nombre de champs (colonnes) à traiter et à passer au composant suivant. Lorsque vous créez un Job Spark, évitez le mot réservé line lors du nommage des champs.

Built-in : le schéma est créé et conservé localement pour ce composant seulement.

Repository : le schéma existe déjà et est stocké dans le Repository. Ainsi, il peut être réutilisé dans des Job Designs et projets.

Si le type de données Snowflake à gérer est VARIANT, OBJECT ou ARRAY, lorsque vous définissez le schéma dans le composant, sélectionnez String pour les données correspondantes dans la colonne Type de l'éditeur de schéma.

Modifiez le schéma en cliquant sur Edit Schema. Si le schéma est en mode Repository, trois options sont disponibles :

  • View schema : sélectionnez cette option afin de voir uniquement le schéma.

  • Change to built-in property : sélectionnez cette option pour passer le schéma en mode Built-In et effectuer des modifications locales.

  • Update repository connection : sélectionnez cette option afin de modifier le schéma stocké dans le référentiel et décider de propager ou non les modifications à tous les Jobs. Si vous souhaitez propager les modifications uniquement au Job courant, cliquez sur No et sélectionnez à nouveau la métadonnée du schéma dans la fenêtre Repository Content.

Notez que, si la valeur d'entrée d'un champ primitif non nullable est nulle, la ligne de données comprenant ce champ sera rejetée.

Output Action

Seule l'action Insert est supportée par le Snowflake dans Spark.
Propriétés de la connexion

Saisissez, entre guillemets doubles, une propriété de connexion et sa valeur associée dans les colonnes correspondantes. Vous pouvez trouver les propriétés disponibles dans Setting Configuration Options for the Connector, dans la documentation officielle de Snowflake.

Utilisation

Usage rule

Ce composant est utilisé en tant que composant de fin et requiert un lien d'entrée.

Utilisez un composant tSnowFlakeConfiguration : mettez à jour le composant du même Job pour vous connecter à Snowflake.

Spark Connection

Dans l'onglet Spark Configuration de la vue Run, définissez la connexion à un cluster Spark donné pour le Job complet. De plus, puisque le Job attend ses fichiers Jar dépendants pour l'exécution, vous devez spécifier le répertoire du système de fichiers dans lequel ces fichiers Jar sont transférés afin que Spark puisse accéder à ces fichiers :
  • Yarn mode (Yarn Client ou Yarn Cluster) :
    • Lorsque vous utilisez Google Dataproc, spécifiez un bucket dans le champ Google Storage staging bucket de l'onglet Spark configuration.

    • Lorsque vous utilisez HDInsight, spécifiez le blob à utiliser pour le déploiement du Job, dans la zone Windows Azure Storage configuration de l'onglet Spark configuration.

    • Lorsque vous utilisez Altus, spécifiez le bucket S3 ou le stockage Azure Data Lake Storage (aperçu technique) pour le déploiement du Job, dans l'onglet Spark configuration.
    • Lorsque vous utilisez Qubole, ajoutez tS3Configuration à votre Job pour écrire vos données métier dans le système S3 avec Qubole. Sans tS3Configuration, ces données métier sont écrites dans le système Qubole HDFS et détruites une fois que vous arrêtez votre cluster.
    • Lorsque vous utilisez des distributions sur site (on-premises), utilisez le composant de configuration correspondant au système de fichiers utilisé par votre cluster. Généralement, ce système est HDFS et vous devez utiliser tHDFSConfiguration.

  • Standalone mode : utilisez le composant de configuration correspondant au système de fichiers que votre cluster utilise, comme le tHDFSConfiguration ou le tS3Configuration.

    Si vous utilisez Databricks sans composant de configuration dans votre Job, vos données métier sont écrites directement dans DBFS (Databricks Filesystem).

Cette connexion fonctionne uniquement pour le Job dans lequel vous l'avez définie.