Propriétés du tOracleOutputBulkExec Standard - Cloud - 8.0

Oracle

Version
Cloud
8.0
Language
Français
Product
Talend Big Data
Talend Big Data Platform
Talend Data Fabric
Talend Data Integration
Talend Data Management Platform
Talend Data Services Platform
Talend ESB
Talend MDM Platform
Talend Real-Time Big Data Platform
Module
Studio Talend
Content
Création et développement > Systèmes tiers > Composants Database (Intégration) > Composants Oracle
Gouvernance de données > Systèmes tiers > Composants Database (Intégration) > Composants Oracle
Qualité et préparation de données > Systèmes tiers > Composants Database (Intégration) > Composants Oracle
Last publication date
2024-02-21

Ces propriétés sont utilisées pour configurer le tOracleOutputBulkExec s'exécutant dans le framework de Jobs Standard.

Le composant tOracleOutputBulkExec Standard appartient à la famille Bases de données.

Le composant de ce framework est disponible dans tous les produits Talend.

Remarque : Le serveur/client de la base de données doit être installé sur la même machine que le Studio Talend ou que le Job contenant un tOracleOutputBulkExec afin que le composant fonctionne correctement.
Remarque : Ce composant est une version spécifique d'un connecteur à une base de données dynamique. Les propriétés associées aux paramètres de la base de données dépendent du type de base de données sélectionné. Pour plus d'informations concernant les connecteurs dynamiques de bases de données, consultez Composants génériques de bases de données.

Basic settings

Base de données

Sélectionnez le type de base de données dans la liste et cliquez sur Apply (Appliquer).

Property type

Peut-être Built-In ou Repository.

 

Built-In : propriétés utilisées ponctuellement.

 

Repository : sélectionnez le référentiel dans lequel sont stockées les propriétés. Les champs suivants sont automatiquement renseignés à l'aide des données récupérées.

Use an existing connection

Cochez cette case et sélectionnez le composant de connexion adéquat dans la liste Component list pour réutiliser les paramètres d'une connexion que vous avez déjà définie.

Notez que les connexions de type WALLET sont pour les composants tCreateTable, tOracleInput et tOracleOutput uniquement. Assurez-vous que la connexion sélectionnée n'est pas de type WALLET pour empêcher d'éventuelles erreurs.

Remarque : Lorsqu'un Job contient un Job parent et un Job enfant, si vous devez partager une connexion existante entre ces deux niveaux, par exemple pour partager la connexion créée par le Job parent au Job enfant, procédez comme suit.
  1. au niveau du Job parent, enregistrer la connexion à la base de données à partager dans la vue Basic settings du composant de connexion créant cette connexion à la base de données.
  2. au niveau du Job enfant, utiliser un composant de connexion dédié afin de lire cette connexion enregistrée.

Pour un exemple de partage d'une connexion à une base de données à travers différents niveaux de Jobs, consultez Partager une connexion à une base de données.

Connection type

Liste déroulante des pilotes disponibles :

Oracle OCI : sélectionnez ce type de connexion pour utiliser l'interface d'appel d'Oracle (Oracle Call Interface) accompagnée d'un ensemble de logiciels API de langage C qui fournissent une interface à la base de données Oracle.

Oracle Service Name : sélectionnez ce type de connexion pour utiliser l'alias TNS que vous fournissez lorsque vous vous connectez à la base de données distante.

Oracle SID : sélectionnez ce type de connexion pour identifier exclusivement une base de données spécifique sur un système.

Oracle Custom : sélectionnez ce type de connexion pour accéder à une base de données contenant des clusters.

DB Version

Sélectionnez la version d'Oracle que vous utilisez.

Host

Adresse IP du serveur de base de données.

Seuls localhost, 127.0.0.1 ou l'adresse IP exacte de la machine locale permettent un fonctionnement optimal. En d'autres termes, le serveur de la base de données doit être installé sur la même machine que le Studio Talend ou que celle où est déployé le Job contenant un tOracleOutputBulkExec.

Port

Numéro du port d'écoute du serveur de base de données.

Database

Nom de la base de données.

Schema

Nom exact du schéma.

Username et Password

Données d'authentification de l’utilisateur ou l'utilisatrice de la base de données.

Pour saisir le mot de passe, cliquez sur le bouton [...] à côté du champ Password, puis, dans la boîte de dialogue qui s'ouvre, saisissez le mot de passe entre guillemets doubles et cliquez sur OK afin de sauvegarder les paramètres.

Table

Nom de la table à écrire. Notez qu'une seule table peut être écrite à la fois et la table doit exister pour que l'opération d'Insert soit autorisée.

Action on table

Vous pouvez effectuer l'une des opérations suivantes sur la table sélectionnée :

None : n'effectuer aucune opération de table.

Drop and create table : supprimer la table, puis en créer une nouvelle.

Create table : créer une table qui n'existe pas encore.

Create table if not exists : créer la table si nécessaire.

Drop table if exists and create : supprimer la table si elle existe déjà, puis en créer une nouvelle.

Clear table : le contenu de la table est supprimé.

Truncate table : le contenu de la table est supprimé. Vous ne pouvez pas annuler cette opération.

File Name

Nom du fichier à générer et à traiter.

Avertissement :

Ce fichier est généré sur la machine spécifiée par l'URI dans le champ Host et doit être sur la même machine que le serveur de la base de données.

Create directory if not exists

Cette case est cochée par défaut. Cette option permet de créer un répertoire où stocker la table de sortie si elle n'existe pas.

Append

Cochez cette option pour ajouter des nouvelles lignes à la fin du fichier.

Action on data

Vous pouvez effectuer différentes actions sur les données de la table définie :

Insert : insérer des données dans une table vide. Si la table contient déjà des données, le Job s'arrête et les données existantes restent dans la table.

Update : mettre à jour les données existantes. Il est nécessaire de configurer la clé du schéma lorsque cette option est sélectionnée.

Append : ajoute des données à la table, que celle-ci soit vide ou non.

Replace : si la table contient déjà des données, supprime toutes les données existantes et insère les nouvelles données. Si la table est vide, insère les nouvelles données.

Truncate : si la table contient déjà des données, tronquer toutes les données existantes et insérer les nouvelles données. Si la table est vide, insère les nouvelles données.

Schema et Edit Schema

Un schéma est une description de lignes, il définit le nombre de champ qui sont traités et passés au composant suivant. Le schéma est soit local (Built-in), soit distant dans le Repository.

Créez le schéma en cliquant sur le bouton Edit Schema. Si le schéma est en mode Repository, trois options sont disponibles :

  • View schema : sélectionnez cette option afin de voir uniquement le schéma.

  • Change to built-in property : sélectionnez cette option pour passer le schéma en mode Built-In et effectuer des modifications locales.

  • Update repository connection : sélectionnez cette option afin de modifier le schéma stocké dans le référentiel et décider de propager ou non les modifications à tous les Jobs.

    Si vous souhaitez propager les modifications uniquement au Job courant, cliquez sur No et sélectionnez à nouveau la métadonnée du schéma dans la fenêtre Repository Content.

 

Built-in : le schéma est créé et conservé localement pour ce composant seulement.

 

Repository : le schéma existe déjà et est stocké dans le Repository. Ainsi, il peut être réutilisé dans des Jobs et projets.

Lorsque le schéma à réutiliser contient des valeurs par défaut de type Integer ou Function, assurez-vous que ces valeurs par défaut ne sont pas entourées de guillemets. Si elles le sont, supprimez manuellement les guillemets.

Pour plus d'informations, consultez Récupérer les schémas de table.

Field separator

Caractère, chaîne ou expression régulière séparant les champs.

Advanced settings

Advanced separator (for number)

Cochez cette option pour modifier les séparateurs utilisés pour les nombres :

Thousands separator : définissez le séparateur utilisé pour les milliers.

Decimal separator : définissez le séparateur utilisé pour les décimaux.

Use existing control file

Cochez cette case et parcourez votre système jusqu'au fichier de contrôle .ctl à utiliser.

Field separator

Caractère, chaîne de caractères, ou expression régulière à utiliser pour séparer les champs.

Row separator

Chaîne (ex : "\n"on Unix) séparant les lignes.

Specify .ctl file's INTO TABLE clause manually

Cochez cette case pour renseigner manuellement la clause INTO TABLE du fichier de contrôle, directement dans le code.

Use schema's Date Pattern to load Date field

Cochez cette case pour utiliser le modèle de date contenu dans le schéma pour remplir le champ concernant la date.

Specify field condition

Cochez cette case pour définir une condition de chargement des données.

Preserve blanks

Cochez cette case pour conserver les espaces vides.

Trailing null columns

Cochez cette case pour charger des données avec des colonnes vides.

Load options

Cliquez sur le bouton [+] afin d'ajouter des options de chargement des données :

Parameter : choisissez l'un des paramètres de chargement dans la liste.

Value : définissez la valeur à attribuer au paramètre.

NLS Language

À partir de la liste déroulante, définissez la langue utilisée pour les données qui ne sont pas codées en Unicode.

Set Parameter NLS_TERRITORY

Cochez cette case pour modifier les conventions d'appellation utilisées pour le format de date et d'heure. La valeur par défaut est celle du système d'exploitation.

Encoding

Sélectionnez l'encodage à partir de la liste ou sélectionnez Custom et définissez-le manuellement. Ce champ est obligatoire pour la manipulation des données de base de données.

Oracle encoding type

Sélectionnez le type d'encodage spécifique à Oracle pour le traitement des données. Ce type d'encodage permet au tOracleOutputBulkExec de générer correctement la commande Oracle de masse.

Output

Sélectionnez le type de sortie à utiliser pour récupérer la sortie standard de la base Oracle :

to console : vers la console.

to global variable : vers la variable globale.

Convert columns and table names to uppercase

Cochez cette case pour mettre le nom des colonnes et celui de la table en majuscules.

Bulk file parameters

Configurez les paramètres Buffer Size et StringBuilder Size afin d'optimiser les performances selon la mémoire.

Statistiques du tStatCatcher

Cochez cette case pour collecter les métadonnées de traitement du Job au niveau du Job ainsi qu'au niveau de chaque composant.

Support NLS

Sélectionnez cette option pour activer le support des langues. Consultez Overview of Globalization Support pour plus d'informations (en anglais).

Cette option est disponible lorsque la case Use an existing connection n'est pas cochée et que l'option Oracle 18 and above est sélectionnée dans la liste déroulante DB Version de la vue Basic settings.

Remarque : Cette option est disponible uniquement si vous avez installé la mise à jour mensuelle 8.0.1-R2022-09 du Studio Talend ou une plus récente fournie par Talend. Pour plus d'informations, contactez votre administrateur ou administratrice.

Utilisation

Règle d'utilisation

Ce composant est généralement utilisé lorsque les données à charger dans la base n'exigent aucune transformation particulière.

Paramètres dynamiques

Cliquez sur le bouton [+] pour ajouter une ligne à la table. Dans le champ Code, saisissez une variable de contexte afin de sélectionner dynamiquement votre connexion à la base de données parmi celles prévues dans votre Job. Cette fonctionnalité est utile si vous devez accéder à plusieurs tables de bases de données ayant la même structure mais se trouvant dans différentes bases de données, en particulier lorsque vous travaillez dans un environnement dans lequel vous ne pouvez pas changer les paramètres de votre Job, par exemple lorsque votre Job doit être déployé et exécuté indépendamment d'un Studio Talend.

La table Dynamic settings est disponible uniquement lorsque la case Use an existing connection est cochée dans la vue Basic settings. Lorsqu'un paramètre dynamique est configuré, la liste Component List de la vue Basic settings devient inutilisable.

Pour des exemples d'utilisation de paramètres dynamiques, consultez Lire des données dans des bases de données MySQL à l'aide de connexions dynamiques basées sur les variables de contexte et Lire des données à partir de différentes bases de données MySQL à l'aide de paramètres de connexion chargés dynamiquement. Pour plus d'informations concernant les Paramètres dynamiques et les variables de contexte, consultez Schéma dynamique et Créer un groupe de contextes et définir les variables de contexte.