Accéder au contenu principal Passer au contenu complémentaire

erwin 9.x à 12.x Data Modeler (Fichier) - Import

Availability-note AWS

Spécifications du pont

Fournisseur erwin, Inc.
Nom de l'outil erwin Data Modeler
Version de l'outil 9.x à 12.x
Site Web de l'outil https://erwin.com/products/erwin-data-modeler/ (uniquement en anglais)
Méthodologie supportée [Modélisation de données] Data Store (Modèle de données physique, Modèle de données logique, Parsage d'expressions de procédures stockées), Disposition graphique via l'API COM sur Native (.erwin) ou fichier d'export (.XML)
Profiling de données
Collecte incrémentale
Collecte multi-modèle
Navigation dans le référentiel distant pour sélectionner un modèle

SPÉCIFICATIONS
Outil : erwin, Inc./erwin Data Modeler version 8.x via l'API COM sur Native (.erwin) ou fichier d'Export (.XML)
Consultez https://erwin.com/products/erwin-data-modeler/
Métadonnées : [Modélisation de données] Data Store (Modèle de données physique, Modèle de données logique, Parsage d'expressions de procédures stockées), Disposition graphique
Composant : CaErwin9Xml version 11.2.0

VUE D'ENSEMBLE
Ce pont d'import importe des modèles de données d'erwin Data Modeler. Ces modèles sont logiques uniquement comme des entités, des attributs, des domaines, physiques uniquement comme des tables, des colonnes, des types de données ou logiques/physiques. Ce pont d'import importe également toutes les relations et leurs implémentations (par ex. PK (clé primaire)/FK (clé étrangère)), ainsi que la disposition graphique des modèles de données (diagrammes).
Ce pont d'import peut importer des fichiers au format .erwin ou .xml, enregistrés à l'aide d'erwin Data Modeler.
- Format natif erwin (.erwin) :
Le pont d'import requiert l'installation de l'API COM/OLE d'erwin Data Modeler afin d'analyser les fichiers au format .ERWIN.
erwin Data Modeler doit être correctement installé avec une licence valide sur la machine exécutant ce pont d'import.
Afin de vous en assurer, ouvrez un modèle erwin dans le Data Modeler et enregistrez-le sous "Format du référentiel XML".
- Format de fichier Erwin XML (.xml) :
Vous pouvez créer la version .xml d'un fichier (Enregistrer sous... dans erwin), sélectionner le format "Référentiel XML" pour le type de fichier XML qu'erwin crée.
Suivez les étapes ci-dessous pour créer ce type de fichier .XML :
1. Ouvrez le fichier .erwin dans erwin.
2. Sélectionnez Fichier, puis Enregistrer sous...
3. Dans le menu déroulant "Type de fichier", sélectionnez "Référentiel XML (*.xml)".
4. Sélectionnez un chemin d'accès et un nom pour le fichier exporté.
5. Cliquez sur OK

PRÉREQUIS
AVERTISSEMENT : Ce pont utilise l'API COM d'un client basé Windows et/ou SDK devant être (a) correctement installé, (b) avoir une licence adéquate au nom de l'utilisateur Windows capable d'exécuter cet outil et (c) capable d'accéder au contenu du serveur de l'outil. De plus :
(1) Comme recommandé par le fournisseur de l'outil, le serveur de l'outil ne doit pas être installé ou coexister sur la machine où le client de l'outil (et le pont) est installé/en cours d'exécution, à cause de conflits potentiels de ressources, notamment par rapport à l'API COM.
(2) Les outils basés sur l'API COM Windows sont connus pour être instables après des échecs répétés ou un manque de ressources système et nécessitent un redémarrage de Windows pour fonctionner à nouveau correctement.
(3) Si ce pont s'exécute en tant qu'application, la connexion doit être faite par le même utilisateur que pour Windows.
Si ce pont est exécuté en tant que service Windows, allez dans le gestionnaire des services Windows, cliquez-droit sur le service MIMB Application Server et allez dans l'onglet "Log On" pour définir le nom du compte sous lequel le service va s'exécuter.

- Utilisateur erwin :
Le pont d'import doit être exécuté au nom de l'utilisateur Windows qui peut exécuter le logiciel erwin.
S'il s'exécute dans le cadre d'une application de bureau Windows, vous devez alors vous connecter à Windows via cet utilisateur.
Si le pont d'import s'exécute dans le cadre d'un service Windows, accédez aux services Windows et cliquez sur le menu "Propriétés" dudit service, puis accédez à l'onglet "Se connecter". Sélectionnez "Ce compte" et spécifiez le nom et le mot de passe de l'utilisateur utilisés pour vous connecter à une session Windows lorsque vous avez testé la connexion d'erwin au Mart. Redémarrez ensuite le service Windows.

FOIRE AUX QUESTIONS
Q : Quel ordre le pont d'import utilise-t-il pour importer les attributs ?
R : De préférence, le pont d'import importe d'abord les modèles physiques, si cette information est présente dans le fichier XML, sinon, l'ordre logique est utilisé.
Pour afficher l'ordre des colonnes physiques dans erwin :
- Passez à la Vue Physique du modèle,
- Dans le menu "Diagramme", sélectionnez "Diagrammes",
- Cliquez sur l'onglet "Table"
- Sélectionnez "Ordre Physique" dans le menu déroulant "Niveau d'affichage physique".
Il s'agit de l'ordre utilisé par erwin lors de la génération de DDL SQL, et MIMB importera cet ordre, s'il est disponible dans le fichier.
Si vous souhaitez importer l'ordre logique, générez un modèle logique uniquement dans erwin et importez-le.

LIMITATIONS
Consultez les limitations générales connues actuellement sur MIMB Known Limitations ou dans Documentation/ReadMe/MIMBKnownLimitations.html où elles sont regroupées

- La modélisation NoSQL Erwin Data Modeler 2021 n'est pas supportée :
En plus de la modélisation de base de données relationnelle, le nouvel Erwin Data Modeler 2021 ajoute le support des modélisations NoSQL/hiérarchiques de fichiers de type JSON ou de bases de données comme MongoDB.
Malheureusement, cette modélisation NoSQL est effectuée au niveau de l'instance et non au niveau du schéma, ce qui n'est pas compatible avec la manière dont la modélisation NoSQL s'effectue dans les autres outils DM/MM/DI/BI et n'est donc pas supportée.
Par exemple, erwin crée autant de colonnes qu'il y a d'instances dans un tableau d'un fichier JSON, au lieu de factoriser tous les champs possibles sur les différentes instances, afin de créer une structure unifiée de toutes les possibilités.

- Avertissement concernant les noms physiques potentiellement manquants :
Ce problème est courant lors de la conversion d'erwin vers des outils ETL ou BI (Business Intelligence), ou vers la norme OMG CWM XMI. Lors de l'enregistrement d'un modèle logique et physique, les noms physiques des tables, colonnes et clés peuvent ne pas toujours être enregistrés dans le fichier XML. Lorsqu'erwin est utilisé pour gérer la génération automatique de noms physiques à partir de noms logiques, seules les règles de génération sont enregistrées. Cela ne sera pas le cas pour des modèles erwin physiques uniquement (ce qui est souvent le cas lors du re-traitement de bases de données existantes).
La solution de contournement principale à ce problème est de cocher la case "Format AllFusion Repository" (comme décrit ci-dessus) lors de l'enregistrement du fichier .XML. Il vous suffit d'importer le fichier XML produit dans le pont d'import erwin, comme d'habitude.
Autre solution : veillez à ce que les noms physiques soient définis explicitement, et ne dépendent pas de règles de génération basées sur les noms logiques.
Vous pouvez également générer un nouveau modèle physique (à enregistrer au format XML) de votre modèle logique et physique existant. Dans le menu "Outils", sélectionnez "Générer un nouveau modèle...", puis dans "Type du nouveau modèle", sélectionnez "Physique".
La prochaine étape de l'Assistant vous demande ensuite toutes les règles de génération pour produire tous les noms physiques.
Le nouveau modèle physique peut alors être enregistré au format XML. Notez que les noms logiques des tables sont également disponibles dans ce nouveau fichier XML, mais malheureusement les noms logiques des attributs peuvent être manquants.
Notez que le pont d'import analyse automatiquement les fichiers .ERWIN à l'aide de la fonction de génération du XML correct dans erwin, faisant en sorte que le problème de noms physiques manquants ne se produise pas.

- Avertissement concernant les rôles de types dimensionnels potentiellement manquants :
Ce problème est courant lorsqu'erwin est utilisé pour définir le type dimensionnel pour les outils BI ou pour la norme OMG CWM XMI. Comme pour le problème de noms physiques expliqué ci-dessus, les rôles de types dimensionnels (de fait, de dimension et de dimension secondaire) peuvent ne pas être disponibles dans le fichier XML, s'ils sont calculés automatiquement par erwin.
La solution est de s'assurer que tous les rôles de types dimensionnels sont explicitement définis (utilisez l'"Éditeur de tables", onglet "Dimensionnel"), ainsi ils ne dépendent pas des calculs automatiques d'erwin habituels.

- Avertissement concernant les messages contextuels potentiels :
Lors de l'import de modèles .erwin, il est possible qu'erwin affiche une fenêtre contextuelle à laquelle le pont d'import peut ne pas pouvoir répondre.
Il en résulte que le pont d'import s'arrête durant l'import. Une solution de contournement recommandée par le fournisseur est de modifier le répertoire comme suit, afin d'éviter les messages contextuels :
- Modifiez le registre sur la machine sur laquelle le pont d'import est exécuté, en utilisant Regedit.exe
- Recherchez la clé :
Pour les versions 9.0 à 9.6 : HKEY_CURRENT_USER\Software\CA\ERwin Data Modeler\9.0\Messages
pour la version 9.7 : HKEY_CURRENT_USER\Software\erwin\Data Modeler\9.7\Messages
- Ajoutez les données "GDM-46=1;" à la valeur "Statut du message"

- Support des noms de fichiers ayant des caractères Unicode :
Si le nom de votre fichier erwin contient des caractères Unicode (par exemple des caractères cyrilliques ou des kanjis), erwin peut ne pas ouvrir le fichier correctement.
Pour contourner cette limitation, vous pouvez :
- renommer le fichier pour éviter l'utilisation de ces caractères,
- ou configurer votre locale système comme UTF-8.
Pour cette dernière option, vous devez avoir la version de Windows 10 insider build 17035 ou nominal build 17134 (Sortie en avril 2018) et utiliser les menus :
1) Windows Settings / Time & Language / Region / Additional time, date and regional settings
or Control Panel / Clock and Region
2) Region / change date, time, or number formats / Administrative / Change system locale... / Region Settings
3) Case : 'Beta: Uilisez Unicode UTF-8 pour le support des langues du monde'

SUPPORT
Fournissez un package de dépannage avec :
- le log de débogage (peut être défini dans l'UI ou dans conf/conf.properties avec MIR_LOG_LEVEL=6)
- la sauvegarde des métadonnées si disponible (peut être configurée dans le paramètre Divers avec l'option -backup, même si cette option commune n'est pas implémentée pour tous les ponts pour des raisons techniques).

- Débogage de l'API COM Windows d'erwin :
Le pont d'import utilise l'API erwin Windows COM via des scripts simples (ErwinApi.js et ErwinXml.js).
Si ces scripts ne fonctionnent pas correctement, contactez le support erwin afin de régler le problème (une réinstallation d'erwin sera peut-être nécessaire).
Les scripts peuvent être testés comme suit :
cscript.exe //E:jscript //Nologo .\conf\MIRModelBridgeTemplate\ERwin\ERwinApi.js -version 9 -GetVersion
cscript.exe //E:jscript //Nologo .\conf\MIRModelBridgeTemplate\ERwin\ERwinXml.js -version 9 -from eMovies.erwin -to eMovies.xml -log eMoviesLog.txt


Paramètres du pont

Nom du paramètre Description Type Valeurs Défaut Périmètre
Fichier Lorsque vous créez la version .xml d'un fichier (Enregistrer sous... dans erwin), il est recommandé de sélectionner l'option "Format du référentiel XML" pour le type de fichier XML créé par erwin. Consultez les avertissements dans l'infobulle générale du pont d'import concernant l'utilisation du format XML standard fourni par erwin.
Suivez les étapes ci-dessous pour créer ce type de fichier .XML :
1. Ouvrez le fichier .erwin dans erwin.
2. Sélectionnez Fichier, puis Enregistrer sous...
3. Dans le menu déroulant "Type de fichier", sélectionnez "Fichiers XML (*.xml).
4. Spécifiez un chemin d'accès et un nom pour le fichier exporté.
5. Cliquez sur OK
Le pont d'import va utiliser le fichier XML ou ERWIN généré comme entrée. Souvenez-vous qu'erwin doit être installé sur la même machine que celle qui exécute le pont d'import afin que le format ERWIN soit analysé.
Fichier
*.xml
*.erwin
*.erwin_tmpl
  Éléments obligatoires
Importer des Propriétés définies par l'utilisateur Dans erwin Data Modeler, une propriété définie par l'utilisateur (UDP) est définie à l'aide d'un nom (par exemple Niveau de thread), d'une définition (par exemple une énumération de valeurs : vert, jaune, orange, rouge) et d'une valeur par défaut possible (par exemple, vert). Une UDP peut être appliquée à un objet (par exemple une table ou une colonne) avec une valeur explicite (par exemple, orange) ou sans valeur. La valeur par défaut de l'UDP s'applique alors (par exemple, vert).

Une UDP peut être importée :

"As metadata (En tant que métadonnées)"
Importez une valeur explicite en tant que valeur de propriété. Les valeurs implicites ne sont pas importées. La valeur par défaut est conservée uniquement sur le type de propriété.

"As metadata, migrate default values (En tant que métadonnées, migrer les valeurs par défaut)"
Importez des valeurs explicites et implicites comme des objets de Valeur de propriété.

"In description, migrate default values (Dans la description, migrer les valeurs par défaut)"
Ajoutez le nom et la valeur de la propriété, même si elle est implicite, vers la description et/ou le commentaire de l'objet (selon le niveau de conception). Cela vous permet d'exporter les valeurs UDP vers un autre outil qui ne supporte pas la notion de propriété définie par l'utilisateur.

"Both, migrate default values (Les deux, migrer les valeurs par défaut)"
Importez la valeur UDP, même si elle est implicite, à la fois en tant que métadonnées et dans la description et/ou le commentaire de l'objet (selon le niveau de conception).
ÉNUMÉRATION
En tant que métadonnées
En tant que métadonnées, migrer les valeurs par défaut
En tant que description, migrer les valeurs par défaut
Les deux, migrer les valeurs par défaut
En tant que métadonnées  
Importer un nom de relation Contrôle comment les noms de relation erwin sont importés :

"From relationship name (À partir du nom de la relation)"
À partir de la propriété du nom.

"From derived name (À partir du nom dérivé)"
À partir du nom dérivé de la phrase verbale.
ÉNUMÉRATION
À partir du nom de la relation
À partir du nom dérivé
À partir du nom de la relation  
Importer l'ordre des colonnes depuis Dans l'outil erwin Data Modeler, l'ordre physique des colonnes peut être affiché en modifiant "Paramètres d'affichage enregistrés" de la zone de sujet actuelle. Cliquez ensuite sur l'onglet "Physique", dans le groupe "Niveau d'affichage", puis cochez la case d'option "Ordre physique".

Contrôle comment l'ordre des colonnes des tables erwin est importé :

"Column order (Ordre des colonnes)"
Ordre des colonnes affichées dans la vue physique erwin.

"Physical order (Ordre physique)"
Ordre des colonnes dans la base de données, telle que générées dans le DDL SQL.
ÉNUMÉRATION
Ordre des colonnes
Ordre physique
Ordre physique  
Importer des schémas propriétaires Contrôle comment les schémas propriétaires erwin sont importés :

"True (Vrai)"
Le schéma propriétaire des Tables, Vues et autres objets de la base de données est importé.

"False (Faux)"
Le schéma propriétaire des tables, vues et autres objets de base de données est ignoré. Cette option peut s'avérer utile pour les modèles dont les noms physiques ne sont pas uniques, afin d'indiquer le modèle devant être traité comme un modèle logique (pas prêt pour la génération DDL SQL), tout en conservant les informations physiques dans le modèle.
BOOLEAN
false
true
true  
Importer des diagrammes Contrôle comment les diagrammes de modèles de données erwin sont importés :

"None (Aucun)"
Les diagrammes ne sont pas importés.

"Current view (Vue actuelle)"
Seule la vue actuelle des diagrammes est importée.

"All (Tous)"
Les diagrammes sont importés deux fois : une fois pour la vue logique et une fois pour la vue physique.
ÉNUMÉRATION
None (Aucun(e))
Vue actuelle
Tous
Vue actuelle  
Déplacer des entités vers des zones de sujet Dans erwin Data Modeler, des entités appartiennent au modèle et peuvent être assignées à l'une ou à l'autre zone de sujet.

Déplacer des entités vers des zones de sujet :

"True (Vrai)"
Afin d'utiliser des zones de sujet comme des packages de conception conventionnels (UML), avec leur propre espace de nom où toute entité ne peut relever que d'UNE SEULE zone de sujet. À savoir, si des entités relèvent d'une seule zone de sujet, elles seront placées dans le package correspondant. Les autres entités sont placées sous le modèle. De plus, cette option assume que toutes les entités sont définies dans une zone de sujet définie par l'utilisateur.

"False (Faux)"
BOOLEAN
false
true
false  
Miscellaneous INTRODUCTION
Spécifiez les options Divers, commençant par un tiret et suivies éventuellement par des paramètres, par exemple :
-connection.cast MyDatabase1="MICROSOFT SQL SERVER"
Certaines options peuvent être utilisées plusieurs fois, si applicable, par exemple :
-connection.rename NewConnection1=OldConnection1 -connection.rename NewConnection2=OldConnection2;
La liste d'options pouvant être une longue chaîne, il est possible de la charger à partir d'un fichier qui doit être situé dans ${MODEL_BRIDGE_HOME}\data\MIMB\parameters et avoir l'extension .txt. Dans ce cas, toutes les options doivent être définies au sein de ce fichier comme seule valeur de ce paramètre, par exemple
ETL/Miscellaneous.txt

OPTIONS DE L'ENVIRONNEMENT JAVA
-java.memory <taille maximale de la mémoire Java> (anciennement -m)

1 Go par défaut sur un JRE de 64 bits ou tel que défini dans conf/conf.properties, par exemple
-java.memory 8G
-java.memory 8000M

-java.parameters <options de ligne de commande de Java Runtime Environment> (anciennement -j)

Cette option doit être la dernière dans le paramètre Divers car tout le texte après -java.parameters est passé tel quel à la JRE. Par ex.
-java.parameters -Dname=value -Xms1G
L'option suivante doit être définie lorsqu'un proxy est utilisé pour accéder à Internet (cela est essentiel pour accéder à https://repo.maven.apache.org/maven2/ et exceptionnellement à quelques autres sites d'outils) afin de télécharger les bibliothèques logicielles tierces nécessaires.
Note : La majorité des proxys sont relatifs au chiffrement (HTTPS) du trafic extérieur (à l'entreprise) et à la confiance en le trafic intérieur pouvant accéder au proxy via HTTP. Dans ce cas, une requête HTTPS atteint le proxy via HTTP où le proxy la chiffre en HTTPS.
-java.parameters -java.parameters -Dhttp.proxyHost=127.0.0.1 -Dhttp.proxyPort=3128 -Dhttp.proxyUser=user -Dhttp.proxyPassword=pass

OPTIONS D'IMPORT DU MODÈLE
-model.name <nom modèle>

Écrase le nom du modèle, par ex.
-model.name "My Model Name"

-prescript <nom script>

Cette option permet d'exécuter un script avant l'exécution du pont.
Le script doit se situer dans le répertoire bin (ou comme spécifié dans M_SCRIPT_PATH dans conf/conf.properties) et avoir une extension .bat ou .sh.
Le chemin d'accès au script ne doit pas inclure de symbole relatif au répertoire parent (..).
Le script doit retourner le code de sortie 0 pour indiquer un succès ou une autre valeur pour indiquer un échec.
Par exemple :
-prescript "script.bat arg1 arg2"

-postscript <nom script>

Cette option permet d'exécuter un script après l'exécution réussie du pont.
Le script doit se situer dans le répertoire bin (ou comme spécifié dans M_SCRIPT_PATH dans conf/conf.properties) et avoir une extension .bat ou .sh.
Le chemin d'accès au script ne doit pas inclure de symbole relatif au répertoire parent (..).
Le script doit retourner le code de sortie 0 pour indiquer un succès ou une autre valeur pour indiquer un échec.
Par exemple :
-postscript "script.bat arg1 arg2"

-cache.clear

Vide le cache avant l'import et va exécuter un import complet avec collecte incrémentale.

Si le modèle n'a pas été modifié et que le paramètre -cache.clear n'est pas utilisé (collecte incrémentale), une nouvelle version ne sera pas créée.
Si le modèle n'a pas été modifié et que le paramètre -cache.clear n'est pas utilisé (collecte incrémentale), une nouvelle version ne sera pas créée.

-backup <répertoire>

Cette option permet de sauvegarder les métadonnées d'entrée du pont à des fins de débogage. Le <répertoire> fourni doit être vide.

L'utilisation principale de cette option concerne les ponts d'import des data stores, en particulier les ponts d'import basés sur des bases de données JDBC.

Notez que cette option n'est pas opérationnelle sur certains ponts, notamment :
- les ponts d'import basés sur des fichiers (car des fichiers d'entrée peuvent être utilisés à la place)
- les ponts d'import de référentiels d'intégration de données/BI (car les outils natifs de sauvegarde du référentiel peuvent être utilisés à la place)
- Certains ponts d'import basés sur des API (par ex. basés sur COM) pour des raisons techniques.

OPTIONS DES CONNEXIONS DE DONNÉES
Les connexions de données sont produites par les ponts d'import, généralement à partir des outils ETL/DI et BI pour faire référence aux data stores sources et cibles qu'elles utilisent. Ces connexions de données sont ensuite utilisées par les outils de gestion des métadonnées pour connecter ces dernières (connexion des métadonnées) à leurs data stores réels (par exemple, bases de données, système de fichiers, etc.) afin de produire le lignage complet de flux de données et de l'analyse d'impact de bout en bout. Le nom des connexions de données doit être unique dans chaque modèle d'import. Les noms de connexion de données utilisés dans les outils de conception DI/BI sont utilisés quand cela est possible, sinon ils sont générés en étant courts mais significatifs, comme le nom de la base de données/du schéma, le chemin d'accès au système de fichiers ou l'URI (Uniform Resource Identifier). L'option suivante vous permet de manipuler les connexions. Ces options remplacent les options héritées -c, -cd et -cs.

-connection.cast ConnectionName=ConnectionType

Lance une connexion à une base de données générique (par exemple ODBC/JDBC) pour un type de base de données précis (par exemple ORACLE) pour une analyse SQL, par exemple
-connection.cast "My Database"="MICROSOFT SQL SERVER".
La liste des types de connexions aux data stores comprend :
ACCESS
APACHE CASSANDRA
DB2/UDB
DENODO
GOOGLE BIGQUERY
HIVE
MYSQL
NETEZZA
ORACLE
POSTGRESQL
PRESTO
REDSHIFT
SALESFORCE
SAP HANA
SNOWFLAKE
MICROSOFT SQL AZURE
MICROSOFT SQL SERVER
SYBASE SQL SERVER
SYBASE AS ENTERPRISE
TERADATA
VECTORWISE
HP VERTICA

-connection.rename OldConnection=NewConnection

Renomme une connexion existante, par exemple, par ex.
-connection.rename OldConnectionName=NewConnectionName
Plusieurs connexions de bases de données existantes peuvent être renommées et fusionnées en une nouvelle connexion de base de données, par exemple :
-connection.rename MySchema1=MyDatabase -connection.rename MySchema2=MyDatabase

-connection.split oldConnection.Schema1=newConnection

Scinde une connexion de base de données en une ou plusieurs connexions de base de données.
Une connexion de base de données peut être scindée en une connexion par schéma, par exemple :
-connection.split MyDatabase
Toutes les connexions de base de données peuvent être fractionnées en une connexion par schéma, par exemple :
-connection.split *
Une connexion de base de données peut être explicitement fractionnée en une nouvelle connexion de base de données en ajoutant un nom de schéma à une base de données, par exemple :
-connection.split MyDatabase.schema1=MySchema1

-connection.map SourcePath=DestinationPath

Mappe un chemin d'accès source à un chemin d'accès de destination. Cela est utile pour les connexions aux systèmes de fichiers lorsque différents chemins d'accès pointent vers le même objet (répertoire ou fichier).
Sur Hadoop, un processus peut écrire dans un fichier CSV spécifié avec le chemin d'accès complet HDFS, tandis qu'un autre processus lit d'une table Hive implémentée (externe) par le même fichier spécifié à l'aide d'un chemin d'accès relatif avec un nom et une extension de fichier par défaut, par exemple :
-connection.map /user1/folder=hdfs://host:8020/users/user1/folder/file.csv
Sous Linux, il peut être fait référence à un répertoire (ou à un fichier) donné tel que /data par plusieurs liens symboliques tels que /users/john et /users/paul, par exemple :
-connection.map /data=/users/John -connection.map /data=/users/paul
Sous Windows, il peut être fait référence à un répertoire donné tel que C:\data par plusieurs lecteurs réseau tels que M: et N:, par exemple :
-connection.map C:\data=M:\ -connection.map C:\data=N:\

-connection.casesensitive ConnectionName

Écrase les règles de rapprochement insensibles à la casse par défaut pour les identifiants d'objets dans la connexion spécifiée, si le type du data store détecté supporte cette configuration (par ex. Microsoft SQL Server, MySQL etc.), par exemple :
-connection.casesensitive "My Database"

-connection.level AggregationLevel

Spécifie le niveau d'agrégation pour les connexions externes, par exemple -connection.level catalog
Liste des valeurs supportées :
server (serveur)
catalog (catalogue)
schema (schéma)(par défaut)
Chaîne de caractères      

 

Mapping du pont

Meta Integration Repository (MIR)
Métamodèle
(se base sur le standard OMG CWM)
"erwin 9.x à 12.x Data Modeler (Fichier)"
Métamodèle
CA ERwin Data Modeler (Modèle)
Mapping des commentaires
     
Argument Argument  
Comment Comment  
DefaultValue Default Value  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
Type Type  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
PhysicalName Nom physique  
Position Position  
Association Relation  
Agrégation Identification Vrai si identifiante
Comment Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
ExtraConstraint Contrainte  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
AssociationRole RelationshipEnd non nommée, RelationshipEnd nommée  
Multiplicité Cardinalité  
Name (Nom) Name (Nom)  
OnDelete Lors de la suppression  
OnInsert Lors de l'insertion  
OnUpdate Lors de la mise à jour  
Source Source Basé sur la multiplicité de chaque rôle et sur la propriété identifiante/Non identifiante
Attribut Attribut, Colonne, Colonne de clé primaire - Attribut, Attribut de clé primaire, Colonne - Attribut, Colonne de clé primaire  
Comment Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
ExtraConstraint Contrainte si la règle de validation ne peut être configurée sur le type
Generate Generate  
InitialValue Default Value importé depuis le mot-clé de valeur par défaut associé à ce type
Name (Nom) Nom physique, Nom  
NativeId Identifiant natif  
Facultatif Nullable  
PhysicalName Nom physique  
Position Position  
BusinessRule Min - Max, Liste des valeurs valides, Valeur par défaut, Définie par l'utilisateur  
Comment Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
LowerBound Min  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
PhysicalName Nom physique  
UpperBound Max  
Valeur Valeur par défaut, Texte  
CandidateKey Groupe de clés candidates  
Comment Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
PhysicalName Nom physique si configurée par l'utilisateur
UniqueKey Clé unique Vrai pour la clé primaire/clé secondaire, Faux pour les entrées d'inversion
Classe Entité, Table, Table - Entité, Table source des données  
Comment Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
DimensionalRole Rôle dimensionnel  
DimensionalType Type dimensionnel  
Generate Generate  
Name (Nom) Nom physique, Nom  
NativeId Identifiant natif  
PhysicalName Nom physique  
ClassDiagram Diagramme ER  
Comment Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
MaxDefinitionLength Longueur maximale de définition  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
Notation Notation  
PhysicalName Nom physique  
Condition Condition  
Name (Nom) Name (Nom)  
ConnectionNamespace Dossier  
Comment Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
PhysicalName Nom physique  
ConnectionPackage Schéma source des données, Répertoire  
Comment Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
PhysicalName Nom physique  
DatabaseSchema Database Schema  
Comment Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
PhysicalName Nom physique  
DerivedType Domain La propriété MIR définie par l'utilisateur est configurée à True (Vrai) pour les domaines définis par l'utilisateur
Comment Comment  
DataType (TypeDeDonnées) Data Type (Type de données) Voir les tableaux de conversion des types de données
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
InitialValue Valeur initiale importé depuis le mot-clé de valeur par défaut associé à ce type
Length (Longueur) Length (Longueur) extrait à partir du type de données (datatype)
LowerBound Limite basse importé depuis la règle de validation associée à ce type
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeDataType Type de données natif  
NativeId Identifiant natif  
NativeLogicalDataType Type de données logiques natif  
PhysicalName Nom physique calculé à partir du type de données (datatype), de la longueur (length) et de la précision
Échelle Échelle extrait à partir du type de données (datatype)
UpperBound Limite haute importé depuis la règle de validation associée à ce type
UserDataType Type de données utilisateur  
DesignPackage Zone de sujet  
Comment Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
FlatTextFile Fichier de source de données, Fichier  
Comment Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
Name (Nom) Nom physique, Nom  
NativeId Identifiant natif  
PhysicalName Nom physique  
ForeignKey Groupe de clés étrangères  
Comment Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
Generate Generate  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
PhysicalName Nom physique si configurée par l'utilisateur
Généralisation Relation de sous-type  
Terminer Terminer  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception configuré à Logical Only (Logique uniquement) si utilisé dans une transformation
Exclusif Exclusif  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
GeneralizationRole Rôle de relation de sous-type  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
OnDelete Lors de la suppression  
OnInsert Lors de l'insertion  
OnUpdate Lors de la mise à jour  
Identité Identité  
Mise en cache Mise en cache  
Cycle Cycle  
IncrementValue Valeur de l'incrément  
MaximumValue Valeur maximale  
MinimumValue Valeur minimale  
Name (Nom) Name (Nom)  
StartValue Valeur de début  
Index Index  
Mis en cluster Mis en cluster  
Comment Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
Generate Generate  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
PhysicalName Nom physique  
Unique Unique  
IndexMember Membre de l'index  
Comment Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
NativeId Identifiant natif  
Position Position  
SortOrder Ordre de tri  
Note Note  
Author Author  
Importance Importance  
ModificationTime Heure de modification  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
Statut Statut  
Valeur Note  
PropertyElementTypeScope UDP utilisé pour les valeurs UDP et les informations physiques de colonnes spécifiques à Teradata : COMPRESSION, CASSE et FORMAT
Name (Nom) Name (Nom)  
Périmètre Périmètre  
PropertyType UDP Niveau de conception UDP : Logique et/ou physique
DataType (TypeDeDonnées) Data Type (Type de données)  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
Group Group  
InitialValue Valeur initiale  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
Position Position  
Utilisation Utilisation configuré à User (Utilisateur)
SQLViewAssociation Relation de vue  
AliasName Nom de l'alias  
Comment Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
PhysicalName Nom physique  
SQLTableSequence Séquence  
SQLViewAttribute Colonne de vues  
Commentaire Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
Expression Expression  
InitialValue Default Value  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
Facultatif Nullable  
Position Position  
SQLViewEntity Visualiser  
Commentaire Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
DimensionalRole Rôle dimensionnel  
Generate Generate  
GroupByClause Clause GROUP BY  
HavingClause Clause HAVING  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
OrderByClause Clause ORDER BY  
SelectType Sélectionner un type  
ViewStatement Afficher l'instruction  
ViewStatementType Afficher le type d'instruction  
ViewType Type de vue  
WhereClause Where Clause La vue SQL si définie par l'utilisateur, sinon la clause WHERE
Séquence Séquence  
Comment Comment  
DataType (TypeDeDonnées) Data Type (Type de données)  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
Generate Generate  
Length (Longueur) Length (Longueur)  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeDataType Type de données natif  
NativeId Identifiant natif  
Échelle Échelle  
StoreConnection Source du modèle, Source de données  
Comment Comment  
Connexion Connexion  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
PhysicalName Nom physique  
StoreType Type de magasin  
SystemMajorVersion Version majeure du système  
SystemMinorVersion Version mineure du système  
SystemReleaseVersion Version du système  
SystemType Type du système  
SystemTypeOld Ancien type du système  
StoreModel Modèle  
Author Author  
Commentaire Commentaire  
CreationTime Heure de création  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
ModificationTime Heure de modification  
Modificateur Modificateur  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
PhysicalName Nom physique  
StoreType Type de magasin  
SystemMajorVersion Version majeure du système  
SystemMinorVersion Version mineure du système  
SystemReleaseVersion Version du système  
SystemType Type du système  
SystemTypeOld Ancien type du système  
StoredProcedure Procédure stockée  
Comment Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
Generate Generate  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
Postcondition Postcondition  
Précondition Précondition  
Sémantique Code  
Synonyme Synonyme  
Comment Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
Generate Generate  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
Déclencheur Déclencheur  
Comment Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
FireOnDelete Déclenchement si suppression  
FireOnInsert Déclenchement si insertion  
FireOnUpdate Déclenchement si mise à jour  
Generate Generate  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
Sémantique Code  
TriggerType Type de déclencheur  
TypeValue Valeur de type  
Comment Commentaire  
Description Définition  
DesignLevel Niveau de conception  
Name (Nom) Name (Nom)  
NativeId Identifiant natif  
PhysicalName Nom physique  
Position Position  
Valeur Value (Valeur)  

Cette page vous a-t-elle aidé ?

Si vous rencontrez des problèmes sur cette page ou dans son contenu – une faute de frappe, une étape manquante ou une erreur technique – dites-nous comment nous améliorer !