Accéder au contenu principal Passer au contenu complémentaire

IBM Cognos Content Manager ReportStudio - Import

Availability-note AWS

Prérequis du pont

Ce pont :
  • nécessite une installation de l'outil pour accéder à son SDK.

Spécifications du pont

Fournisseur IBM
Nom de l'outil Cognos Content Manager ReportStudio
Version de l'outil ReportNet 1.1 à Cognos 12.x
Site Web de l'outil http://www.ibm.com/software/analytics/cognos/
Méthodologie supportée [Business Intelligence] Référentiel de métadonnées, Rapport BI (Source relationnelle, Source dimensionnelle, Parsage d'expressions, Structure de rapports) via une API Java
Profiling de données
Collecte incrémentale
Collecte multi-modèle
Navigation dans le référentiel distant pour sélectionner un modèle

SPÉCIFICATIONS
Outil : IBM/Cognos Content Manager ReportStudio version ReportNet 1.1 à Cognos 12.x via une API Java
Consultez http://www.ibm.com/software/analytics/cognos/
Métadonnées : [Business Intelligence] Référentiel de métadonnées, Rapport BI (Source relationnelle, Source dimensionnelle, Parsage d'expressions, Structure de rapports)
Composant : CognosRnReportRepository version 11.2.0

VUE D'ENSEMBLE
Ce pont supporte les types d'objets suivants :
- Modèles FrameworkManager
- DataModules
- Modèles de cubes dynamiques
- Modèles PowerPlay Transformer (requiert la configuration via le paramètre "Configuration de l'import du Transformeur")
- Requêtes QueryStudio
- Rapports ReportStudio
- Rapports d'exploration (Dashboards et Stories)

Ce pont ne supporte pas les types d'objets suivants :
- Rapports AnalysisStudio
- Rapports PowerPlay

PRÉREQUIS
n/a

FOIRE AUX QUESTIONS
Q : Pourquoi existe-t-il plusieurs versions d'un package donné extrait du Content Manager ?

R : Tout modèle de conception Cognos donné doit être modifié/mis à jour dans Cognos Framework Manager (FM), puis publié en tant que nouvelle version d'un package FM dans le Content Manager (CM). Le processus complet de cycle de vie de développement Cognos nécessite de migrer les rapports associés pour utiliser cette nouvelle version du package FM dans le CM. Si cette migration n'est pas réalisée pour tous ces rapports, certains d'entre eux pourraient utiliser une ancienne version du package, certaines anciennes versions d'un package pourraient ne plus être utilisées (et doivent être supprimées) et/ou certaines nouvelles versions d'un package pourraient ne pas être utilisées. Dans ce cas, plusieurs versions d'un package peuvent être utilisées par différents rapports et donc, importées.

Q : Comment extraire uniquement la dernière version d'un package du Content Manager ?

R : Pour n'extraire que la dernière version d'un package, sélectionnez un seul package dans le paramètre "Contenu" (par exemple : '/content/package[@name='GO Sales and Retailers']/model) et définissez le paramètre "Ajouter les objets dépendants" à "Faux". Dans ce cas, seule la dernière version de ce package sera extraite.

En outre, utilisez le pont d'import de package FM, qui n'importe qu'un package à la fois. Dans ce cas, seule la dernière version de ce package sera importée.

Q : Que signifie l'avertissement "Impossible d'obtenir la référence du modèle pour le rapport XXX" dans le log d'import ?

R : Il est possible que la référence au modèle de rapport ou de requête dans les métadonnées de rapport du référentiel ne soit pas valide.
Ouvrez ce rapport ou cette requête dans le Report ou Query Studio et réenregistrez-le (la) sans faire de modification.
Les références de métadonnées sont alors mises à jour dans le référentiel. Après le nouvel enregistrement, importez à nouveau le rapport ou la requête en question.
Il est également possible que le modèle sur lequel est basé le rapport ou la requête ne soit plus accessible (il peut avoir été supprimé, renommé, etc.)
Dans ce cas, essayez de faire en sorte que le rapport ou la requête fasse référence au bon modèle après correction.

Q : Quelles sont les bibliothèques Java Cognos requises au moment de l'exécution ?

R : Ce pont d'import utilise des bibliothèques Java situées dans le dossier : MIMB_HOME/java/CognosRepository
Depuis la version 10.2.x de Cognos, les bibliothèques Java ne sont plus compatibles avec plusieurs versions : elles doivent correspondre exactement à la version du serveur Cognos.
Si les bibliothèques fournies par défaut ne fonctionnent pas avec votre version du serveur Cognos, vous devez les remplacer :

- Téléchargez le package logiciel "IBM Cognos Software Development Kit" sur le site Web d'IBM et veillez à sélectionner la version exacte correspondant à votre serveur (par exemple : 11.0.5)
- Installez le package logiciel Cognos SDK sur la machine exécutant le pont
- Recherchez les bibliothèques Java dans le SDK, par exemple : /ibm/cognos/sdk/sdk/java/lib
- Configurez le paramètre de pont d'import "Répertoire Cognos SDK" pour indiquer le chemin d'accès vers ce répertoire.
Depuis la version 11.1 de Cognos, le Software Development Kit est désormais installé par défaut avec le serveur Cognos Analytics.

LIMITATIONS
Consultez les limitations générales connues à l'adresse MIMB Known Limitations ou dans Documentation/ReadMe/MIMBKnownLimitations.html où elles sont regroupées
Pour pouvoir accéder à Cognos Content Manager, ses services Web doivent être entièrement opérationnels, ce qui peut nécessiter une configuration du réseau, du proxy et du pare-feu. Avant l'utilisation de ce pont, veillez à effectuer un premier essai de connexion à "http://localhost/c8/cm_tester.htm" ou à "http://localhost:9300/p2pd/cm_tester.htm" dans Cognos 10.2, où localhost est remplacé par le nom IP et le port appropriés, un utilitaire fourni par Cognos.
Pour plus d’informations, consultez la documentation du paramètre "URL de répartiteur" et contactez votre administrateur Cognos ou le support Cognos, si nécessaire. Ce pont d'import ne fonctionnera pas si le cm_tester n'est pas pleinement opérationnel.

Les étapes de configuration pour l'utilisation de l'outil cm_tester sont :
- Démarrez un navigateur Web (comme Firefox ou Chrome) pour vous connecter à l'URL de test.
- Cliquez sur le bouton Options pour configurer l'URL du gestionnaire de contenu et utilisez le bouton Test pour vérifier que la connexion peut s'établir.
- Cliquez sur le bouton de connexion pour saisir vos identifiants, par ex. Namespace (Espace de noms)=CognosEx Username (Identifiant)=admin Password (Mot de passe)=*****
- Sélectionnez l'espace de noms "Content Manager Service v1".
- Sélectionnez le modèle de requête "queryMultiple".
- Modifiez le texte de la requête SOAP pour remplacer le chemin de recherche de la requête #PATH# par une valeur comme : /content/folder[@name='Samples']//*
- Modifiez le texte de la requête SOAP pour spécifier les propriétés à retourner : #PROPERTY1# => defaultName #PROPERTY2# => searchPath.
- Modifiez le texte de la requête SOAP pour spécifier les propriétés à trier par : #SORT_BY# => defaultName.
- Cliquez sur le bouton d'envoi.

Vous pouvez également utiliser l'endpoint de service de mashup WSIL pour parcourir les rapports ReportStudio disponibles dans ContentManager : <Gateway URI>/rds/wsil
Pour la version 8.x : http://localhost:9300/ibmcognos/bi/v1/disp/rds/wsil
Pour la version 11.x : http://localhost:9300/bi/v1/disp/rds/wsil
https://www.ibm.com/docs/en/cognos-analytics/11.1.0?topic=reports-identifying-programmatically

SUPPORT
Fournissez un package de dépannage avec :
- le log de débogage (peut être défini dans l'UI ou dans conf/conf.properties avec MIR_LOG_LEVEL=6)
- la sauvegarde des métadonnées si disponible (peut être configurée dans le paramètre Divers avec l'option -backup, même si cette option commune n'est pas implémentée pour tous les ponts pour des raisons techniques).

Q : Comment fournir au Support les métadonnées IBM Cognos nécessaires pour reproduire un problème ?
Deux méthodes de sauvegarde sont disponibles, la méthode longue décrite est valide et peut être utilisée lorsque l'équipe de Support vous le précise.

This bridge saves reports and models under the local MIMB cache, which provides sufficient amount of metadata for support purposes. Invoquez -backup dans le paramètre Divers et fournissez un répertoire où le pont va sauvegarder toutes les métadonnées pertinentes.

R : Vous devez exporter vos métadonnées du serveur IBM Cognos 8.4 ou IBM Cognos 10 dans un fichier d'archive zippé selon les étapes suivantes :
1) Connectez-vous à Connexion IBM Cognos à l'aide de votre navigateur Web.
2) Cliquez sur "Lancer" -> "Administration de IBM Cognos".
3) Cliquez sur "Configuration".
4) Cliquez sur "Administration du contenu".
5) Cliquez sur l'icône "Nouvel export". L’Assistant Nouvel export s'affiche.
6) Saisissez un nom unique et une description facultative et affichez l'info-bulle pour les spécifications de déploiement. Sélectionnez le dossier dans lequel vous souhaitez l'enregistrer, puis cliquez sur Suivant.
7) Choisissez d'exporter le magasin de contenu complet ou d'effectuer un export partiel de dossiers spécifiques et de contenu de répertoire.
Note : évitez d'exporter la totalité du magasin de contenu, car il n'est généralement pas nécessaire et parce que la restauration de ce type d'export peut engendrer l'effacement du magasin de contenu du serveur de destination.
Pour exporter des dossiers spécifiques et du contenu de répertoire, cliquez sur Sélectionner des dossiers publics et du contenu de répertoire, puis cliquez sur Suivant.
8) Dans la page Sélectionner le contenu de dossiers publics, cliquez sur Ajouter.
9) Dans la page Sélectionner des entrées, dans la zone "Entrées disponibles", sélectionnez les packages ou dossiers que vous souhaitez exporter.
Vous pouvez parcourir la hiérarchie "Dossiers publics" et choisir les packages et dossiers souhaités.
Cliquez sur la flèche droite pour déplacer les éléments sélectionnés dans la zone "Entrées sélectionnées", puis cliquez sur "OK".
10) Sous "Options", déterminez si vous souhaitez inclure les versions de sortie des rapports (non obligatoire), exécuter l'historique (non obligatoire) et les planifications (non obligatoire) et comment traiter les entrées en cas de conflit. Cliquez sur "Suivant".
11) Dans la page "Sélectionner le contenu de répertoire", déterminez si vous souhaitez exporter des groupes et rôles Cognos, des listes et contacts de distribution et des sources de données et connexions, et comment traiter les entrées en cas de conflit. Il n'est pas obligatoire d'exporter les groupes et rôles Cognos, ni les listes et contacts de distribution.
12) Cliquez sur Suivant.
13) Dans la page "Spécifier les options générales", déterminez si vous souhaitez inclure les autorisations d'accès et les références aux espaces de noms autres que ceux d'IBM Cognos, et qui devrait être propriétaire des entrées après leur import dans l'environnement cible.
Il est fortement recommandé de ne PAS inclure les autorisations d'accès et les références aux espaces de noms autres que ceux d'IBM Cognos.
Il est également recommandé de définir l'option Propriété des entrées sur l'utilisateur effectuant l'import.
14) Spécifiez le Niveau d'enregistrement de l'historique de déploiement. Le niveau par défaut est Basique. L'option "Suivre" enregistre tous les détails du déploiement mais nécessite plus de mémoire. Cliquez sur Suivant
15) Dans la page Spécifier l'archive du déploiement, sous Archive de déploiement, sélectionnez une archive de déploiement existante dans la liste ou saisissez un nouveau nom pour en créer une.
Si vous choisissez de saisir un nouveau nom pour l'archive de déploiement, IBM Cognos recommande de ne pas y inclure d'espace.
Si le nom de spécification du nouveau déploiement correspond au nom d'une archive de déploiement existante, les caractères _1, _2, _3, etc. sont ajoutés à la fin du nom.
16) Cliquez sur Suivant.
17) Passez en revue les informations récapitulatives et cliquez sur "Suivant". Si vous souhaitez modifier les informations, cliquez sur "Retour" et suivez les instructions.
18) Une fois prêt à exporter l'archive, sélectionnez l'action souhaitée :
Pour exécuter l'export maintenant ou plus tard, cliquez sur Enregistrer et exécuter une fois, puis cliquez sur Terminer. Spécifiez l'heure et la date de l'exécution. Puis cliquez sur Exécuter. Vérifiez le moment de l'exécution et cliquez sur OK.
Pour planifier une heure de répétition, cliquez sur Enregistrer et planifier, puis cliquez sur Terminer. Ensuite, sélectionnez la fréquence et les dates de début et de fin. Cliquez sur OK.
Pour enregistrer sans planification ni exécution, cliquez sur Enregistrer uniquement, puis sur Terminer.
19) Après l'exécution de l'export, envoyez le fichier d'archive zippé généré à l'équipe d'assistance. Le résultat de l'export peut être un seul fichier zippé ou plusieurs archives zippées de différentes tailles.
En général, l'archive exportée se trouve sur le serveur dans le répertoire "C:\Program Files\cognos\c8\deployment".
Pour plus d'informations, consultez la documentation IBM Cognos sur l'export de métadonnées de votre version de Cognos.


Paramètres du pont

Nom du paramètre Description Type Valeurs Défaut Périmètre
Version Sélectionnez la version du serveur Cognos duquel vous souhaitez effectuer un import. ÉNUMÉRATION
Auto detect (Détection auto)
Cognos 11.x
Cognos 10.x
Cognos 8.4
Cognos 8.3
Cognos 8.1 à 8.2
Cognos ReportNet 1.x
Auto detect (Détection auto)  
URL de répartiteur Saisissez l'URI utilisé par le Framework Manager, Metrics Designer ou le SDK pour envoyer des requêtes à Cognos.

Généralement, cet URI est l'URI de répartiteur externe d'un des répartiteurs de votre installation. Il doit utiliser un nom d'hôte réseau ou une adresse IP réels, plutôt que localhost. Si les clients de Framework Manager, Metrics Designer ou SDK se connectent à Cognos via un intermédiaire tel qu'un équilibreur de charge ou un proxy, spécifiez l'hôte et le port de l'intermédiaire. Cognos doit pouvoir localiser une passerelle ou un répartiteur s'exécutant sur un serveur Web qui supporte la segmentation ou les pièces jointes pour gérer d'importants volumes de données. S'il n'y a pas de pare-feu entre les utilisateurs et Cognos, les composants utilisent les paramètres par défaut. En présence d'un pare-feu, vous devez avoir accès à au moins un serveur Web qui supporte la segmentation hors du pare-feu. Le préfixe du protocole, HTTP ou HTTPS, indique si un SSL est requis. Vous pouvez trouver la valeur réelle dans le répertoire d'installation de Cognos dans le fichier configuration\cogstartup.xml.

Exemple :
<crn:parameter name='sdk'>
<crn:value xsi:type='xsd:anyURI'>http://localhost:9300/p2pd/servlet/dispatch</crn:value>
</crn:parameter>

Afin de tester la connexion, veuillez d'abord vous connecter au Cognos Content Manager via un navigateur Web pour vous assurer qu'il est accessible depuis la machine client. Si le Cognos Content Manager s'exécute et est accessible, une page de statut s'affiche. Le statut du serveur doit être "en cours d'exécution". Exemple d'URL de test : http://localhost:9300/p2pd/servlet

Afin de tester le bon fonctionnement de vos paramètres d'authentification, utilisez l'outil basé sur le client Web depuis Cognos qui vous permet de vérifier la disponibilité de la connexion et de l'authentification. Exemple d'URL :
pour la version 8.x : http://localhost/c8/cm_tester.htm
pour la version 10.x : http://localhost:9300/p2pd/cm_tester.htm
pour la version 11.x : http://localhost:9300/p2pd/cm_tester.htm

Accès à Cognos via SSL/HTTPS.

Afin de vous connecter à Cognos via SSL, vous devez importer un certificat SSL du serveur Cognos sur la machine sur laquelle le MIMB est exécuté.
La procédure ci-dessous décrit les étapes nécessaires.
1. Exportez un certificat SSL du serveur Cognos à l'aide de l'outil ThirdPartyCertificateTool.
Sur le serveur Cognos, accédez au répertoire <cognos_install>/bin et recherchez le fichier ThirdPartyCertificateTool.bat sur un système Windows ou ThirdPartyCertificateTool.sh sur UNIX.
<cognos_install> st le répertoire où est installé le serveur Cognos :
Pour Cognos, il peut être : C:\Program Files\ibm\cognos\c10
Pour Cognos 11, il peut être : C:\Program Files\ibm\cognos\analytics
Les exemples ci-dessous valent pour un système Windows, pour UNIX, utilisez les commandes équivalentes.
2. Exécutez l'outil pour exporter le certificat avec la ligne de commande suivante :
ThirdPartyCertificateTool.bat -E -T -r cogcert.cer -k "<cognos_install>\configuration\signkeypair\jCAKeystore" -p password
Le fichier Keystore est protégé par un mot de passe. Son emplacement dépend de votre version :
Pour Cognos 10, il peut être : <cognos_install>\configuration\signkeypair\jCAKeystore
Pour Cognos 11, il peut être : <cognos_install>\configuration\certs\CAMKeystore
En guise de mot de passe, fournissez celui défini dans la configuration Cognos dans "Mot de passe du magasin de clés de l'autorité de certificat".
Si vous ne l'avez pas modifié, le mot de passe par défaut est "NoPassWordSet" (sans guillemet).
Si vous ne vous souvenez pas du mot de passe, vous pouvez exporter votre configuration (explication dans la base de connaissances 1030350) et ouvrir le fichier de configuration exporté dans l'éditeur.
Recherchez "certificateAuthorityKeyFilePassword" pour trouver la valeur de ce mot de passe.
Le cogcert.cer contient le certificat voulu. Copiez-le sur la machine sur laquelle le MIMB est exécuté.
3. Sur la machine du MIMB, à l'aide de Java keytool, créez un Keystore privé en important le certificat racine exporté plus haut :
keytool -importcert -file cogcert.cer -alias Cognos10 -keystore "${MODEL_BRIDGE_HOME}\jre\lib\security\cognos" -storepass cognos
Lorsqu'il vous est demandé si vous faites confiance à ce certificat, confirmez par "Oui".
Le nouveau Keystore est créé dans "${MODEL_BRIDGE_HOME}\jre\lib\security" et nommé cognos.
Vous pouvez importer plusieurs certificats dans le même keystore (par exemple pour plusieurs serveurs) et même de différentes versions de Cognos.
Il vous suffit de donner à chaque certificat un alias unique dans ce Keystore.
4. À présent, vous pouvez exécuter le MIMB et vous connecter à Cognos via un protocole SSL.

Test des connexions HTTPS/SSL.

La connectivité au serveur Cognos BI peut être testée avec l'outil de diagnostic du Content Manager Browser basé sur l'interface graphique.
L'outil est téléchargeable gratuitement sur le site d'IBM :
https://www-304.ibm.com/connections/blogs/basupportlink/entry/ibm_cognos_bi_content_manager_browser_diagnostic_tool2?lang=en_us
L'outil fournit des informations détaillées sur tous les objets et toutes les propriétés dans la base de données du Content Manager et fonctionne avec des connexions HTTP sécurisées ou non.

Activer HTTPS/SSL dans le CM Browser.
a. Téléchargez l'archive du CM Browser selon la version de votre machine (32 bits ou 64 bits) et extrayez-le dans un répertoire distinct (vous pouvez par exemple nommer le répertoire CM_Browser).
b. Dans le répertoire CM_Browser, recherchez le fichier suivant : IBMCognosBI_CMBrowser.ini
c. Dans ce fichier, sous les dernières lignes, ajoutez les deux propriétés comme suit, chacune d'elle sur une nouvelle ligne :
-Djavax.net.ssl.trustStore=<mimb_home>jre\lib\security\cognos
-Djavax.net.ssl.trustStorePassword=cognos

Reportez-vous à la page 3 de la description ci-dessus pour ce qui concerne le magasin de certificats client.
La première propriété ajoutée doit simplement pointer vers ce magasin.
d. Exécutez IBMCognosBI_CMBrowser.exe, cliquez sur la première icône représentant une clé jaune et configurez les paramètres de connexion de votre serveur Cognos :
URL du Content Manager, espace de noms, nom d’utilisateur et mot de passe.
e. Une fois terminé, cliquez sur le bouton "Se connecter" pour vous connecter au serveur.
Si la connexion réussit, vous pouvez parcourir le contenu de la base de données du Content Manager.
En cas d'échec de la connexion, corrigez les erreurs signalées par l'outil et réessayez.

Le MIMB utilise le même mécanisme pour activer la connectivité HTTPS/SSL, donc, si la connexion du CM Browser réussit, alors il y a des chances pour que le MIMB se connecte également.
Chaîne de caractères   http://localhost:9300/p2pd/servlet/dispatch Éléments obligatoires
Namespace Un espace de noms définit une collection de comptes d'utilisateur provenant d'un fournisseur d'authentification. Consultez le chapitre relatif aux "Fournisseurs d'authentification" dans le Guide d'installation et de configuration de Cognos ReportNet. Ne renseignez pas ce paramètre si l'authentification Cognos n'a pas été configurée. Chaîne de caractères      
Utilisateur·trice Saisissez l'identifiant à utiliser par le pont d'import pour se connecter. Assurez-vous que ce nom d'utilisateur dispose d'autorisations pour les objets que vous souhaitez importer. Ne renseignez pas ce paramètre si l'authentification Cognos n'a pas été configurée.

Ce pont d'import est garanti pour être en lecture seule et n'affecte jamais le contenu d'IBM Cognos. Il est donc sûr d'effectuer la première collecte de métadonnées en tant qu'"Administrateur" afin de s'assurer que la totalité du contenu d'IBM Cognos est extrait sans problème d'autorisation d'accès. L'administrateur peut, éventuellement, configurer un utilisateur en "lecture seule", comme défini ci-dessous.

IBM Cognos compte cinq types de droits (de lecture, d'exécution, de passage, d'écriture et de définition de stratégie) qui peuvent être octroyés ou limités pour un utilisateur, un groupe ou un rôle donné. Parmi ces droits, veillez à ce que l'ID utilisateur dispose de trois droits (de lecture, d'exécution et de passage) pour toutes les entrées (dossiers, rapports, requêtes, analyses, packages, connexions, etc.) inclues dans l'import. Ces droits sont en "lecture seule" et ne permettront aucune modification au contenu de Cognos. Souvenez-vous que de nombreuses entrées sont interdépendantes, par exemple les packages utilisent des connexions, les rapports utilisent les packages, etc.

Notez que la recommandation courante de la documentation d'IBM Cognos (exécution et de passage) n'est pas suffisante.

Les sources de données dans IBM Cognos peuvent être sécurisées par plusieurs espaces de noms. Dans certains environnements, l'espace de noms utilisé pour sécuriser la source de données n'est pas l'espace de noms principal utilisé pour accéder à IBM Cognos Connection. Lorsque le pont d'import tente d'accéder à une entrée, un rapport, une requête ou une analyse par exemple, associé(e) à une source de données sécurisée par plusieurs espaces de noms, vous devez avoir spécifié l'ID utilisateur qui possède les droits de l'espace de noms principal requis.

Pour plus d'informations, consultez la documentation IBM Cognos au sujet des autorisations et de la sécurité.
Chaîne de caractères      
Password Saisissez le mot de passe associé au nom d'utilisateur à utiliser par le pont d'import pour se connecter. Ne renseignez pas ce paramètre si l'authentification Cognos n'a pas été configurée. MOT DE PASSE      
Rapport Spécifiez le chemin de recherche vers un seul objet de rapport. Exemple :
/content/package[@name='GO Data Warehouse']/report[@name='Current Assets']
REPOSITORY_MODEL     Obligatoire ?
Configuration d'import de Transformer Fichier XML décrivant les mappings entre les sources de données Cognos Content Manager et les modèles PowerPlay Transformer.
Plusieurs sources de données Content Manager peuvent se référer au même PowerCube qui est généré par un seul modèle Transformer.
Le pont d'import considère un mapping 1:1 entre un PowerCube et le modèle Transformer.
Chaque élément de <Model> correspond à un seul fichier de modèle Transformer (.mdl or pyj) et répertorie toutes les sources de données Content Manager qui se réfèrent à ce PowerCube de modèle.
Éventuellement, il répertorie les sources de données d'Impromptu Query Definition (éléments enfants <iqd>) qui requièrent un type de base de données spécifique, autre que celui défini par défaut.
Le fichier de configuration peut avoir plusieurs éléments <Model>.

Exemple de format XML :

<ImportConfiguration database="Teradata" dbVersion="1.0.0">
<!-- database: spécifie la base de données par défaut pour les énoncés Impromptu Query Definition (IQD) SQL-->
<!-- dbVersion format: major version.minor version.release-->

<Model path="some directory\some model.mdl">
<!--modèle Transformer (.mdl ou .pyj) -->
<cmDataSource name="nom de source de données Cognos" />
<!-- Liste de sources de données IQD pour les bases de données autres que celles par défaut -->
<iqd name="Customers" database="Oracle" dbVersion="11.1.0"/>
<iqd name="Products" database="MS SQL Server" dbVersion="8.0.0"/>
</Model>

</ImportConfiguration>
Fichier *.xml    
Répertoire du SDK Cognos Spécifiez ici l'emplacement du répertoire du SDK Cognos depuis lequel charger les bibliothèques Java.
Par exemple :
C:\Program Files\ibm\cognos\sdk\sdk\java\lib
RÉPERTOIRE      
Miscellaneous INTRODUCTION
Spécifiez les options Divers, commençant par un tiret et suivies éventuellement par des paramètres, par exemple :
-connection.cast MyDatabase1="MICROSOFT SQL SERVER"
Certaines options peuvent être utilisées plusieurs fois, si applicable, par exemple :
-connection.rename NewConnection1=OldConnection1 -connection.rename NewConnection2=OldConnection2;
La liste d'options pouvant être une longue chaîne, il est possible de la charger à partir d'un fichier qui doit être situé dans ${MODEL_BRIDGE_HOME}\data\MIMB\parameters et avoir l'extension .txt. Dans ce cas, toutes les options doivent être définies au sein de ce fichier comme seule valeur de ce paramètre, par exemple
ETL/Miscellaneous.txt

OPTIONS DE L'ENVIRONNEMENT JAVA
-java.memory <taille maximale de la mémoire Java> (anciennement -m)

1 Go par défaut sur un JRE de 64 bits ou tel que défini dans conf/conf.properties, par exemple
-java.memory 8G
-java.memory 8000M

-java.parameters <options de ligne de commande de Java Runtime Environment> (anciennement -j)

Cette option doit être la dernière dans le paramètre Divers car tout le texte après -java.parameters est passé tel quel à la JRE. Par ex.
-java.parameters -Dname=value -Xms1G
L'option suivante doit être définie lorsqu'un proxy est utilisé pour accéder à Internet (cela est essentiel pour accéder à https://repo.maven.apache.org/maven2/ et exceptionnellement à quelques autres sites d'outils) afin de télécharger les bibliothèques logicielles tierces nécessaires.
Note : La majorité des proxys sont relatifs au chiffrement (HTTPS) du trafic extérieur (à l'entreprise) et à la confiance en le trafic intérieur pouvant accéder au proxy via HTTP. Dans ce cas, une requête HTTPS atteint le proxy via HTTP où le proxy la chiffre en HTTPS.
-java.parameters -java.parameters -Dhttp.proxyHost=127.0.0.1 -Dhttp.proxyPort=3128 -Dhttp.proxyUser=user -Dhttp.proxyPassword=pass

OPTIONS D'IMPORT DU MODÈLE
-model.name <nom modèle>

Écrase le nom du modèle, par ex.
-model.name "My Model Name"

-prescript <nom script>

Cette option permet d'exécuter un script avant l'exécution du pont.
Le script doit se situer dans le répertoire bin (ou comme spécifié dans M_SCRIPT_PATH dans conf/conf.properties) et avoir une extension .bat ou .sh.
Le chemin d'accès au script ne doit pas inclure de symbole relatif au répertoire parent (..).
Le script doit retourner le code de sortie 0 pour indiquer un succès ou une autre valeur pour indiquer un échec.
Par exemple :
-prescript "script.bat arg1 arg2"

-postscript <nom script>

Cette option permet d'exécuter un script après l'exécution réussie du pont.
Le script doit se situer dans le répertoire bin (ou comme spécifié dans M_SCRIPT_PATH dans conf/conf.properties) et avoir une extension .bat ou .sh.
Le chemin d'accès au script ne doit pas inclure de symbole relatif au répertoire parent (..).
Le script doit retourner le code de sortie 0 pour indiquer un succès ou une autre valeur pour indiquer un échec.
Par exemple :
-postscript "script.bat arg1 arg2"

-cache.clear

Vide le cache avant l'import et va exécuter un import complet avec collecte incrémentale.

Si le modèle n'a pas été modifié et que le paramètre -cache.clear n'est pas utilisé (collecte incrémentale), une nouvelle version ne sera pas créée.
Si le modèle n'a pas été modifié et que le paramètre -cache.clear n'est pas utilisé (collecte incrémentale), une nouvelle version ne sera pas créée.

-backup <répertoire>

Cette option permet de sauvegarder les métadonnées d'entrée du pont à des fins de débogage. Le <répertoire> fourni doit être vide.

L'utilisation principale de cette option concerne les ponts d'import des data stores, en particulier les ponts d'import basés sur des bases de données JDBC.

Notez que cette option n'est pas opérationnelle sur certains ponts, notamment :
- les ponts d'import basés sur des fichiers (car des fichiers d'entrée peuvent être utilisés à la place)
- les ponts d'import de référentiels d'intégration de données/BI (car les outils natifs de sauvegarde du référentiel peuvent être utilisés à la place)
- Certains ponts d'import basés sur des API (par ex. basés sur COM) pour des raisons techniques.

OPTIONS DES CONNEXIONS DE DONNÉES
Les connexions de données sont produites par les ponts d'import, généralement à partir des outils ETL/DI et BI pour faire référence aux data stores sources et cibles qu'elles utilisent. Ces connexions de données sont ensuite utilisées par les outils de gestion des métadonnées pour connecter ces dernières (connexion des métadonnées) à leurs data stores réels (par exemple, bases de données, système de fichiers, etc.) afin de produire le lignage complet de flux de données et de l'analyse d'impact de bout en bout. Le nom des connexions de données doit être unique dans chaque modèle d'import. Les noms de connexion de données utilisés dans les outils de conception DI/BI sont utilisés quand cela est possible, sinon ils sont générés en étant courts mais significatifs, comme le nom de la base de données/du schéma, le chemin d'accès au système de fichiers ou l'URI (Uniform Resource Identifier). L'option suivante vous permet de manipuler les connexions. Ces options remplacent les options héritées -c, -cd et -cs.

-connection.cast ConnectionName=ConnectionType

Lance une connexion à une base de données générique (par exemple ODBC/JDBC) pour un type de base de données précis (par exemple ORACLE) pour une analyse SQL, par exemple
-connection.cast "My Database"="MICROSOFT SQL SERVER".
La liste des types de connexions aux data stores comprend :
ACCESS
APACHE CASSANDRA
DB2/UDB
DENODO
GOOGLE BIGQUERY
HIVE
MYSQL
NETEZZA
ORACLE
POSTGRESQL
PRESTO
REDSHIFT
SALESFORCE
SAP HANA
SNOWFLAKE
MICROSOFT SQL AZURE
MICROSOFT SQL SERVER
SYBASE SQL SERVER
SYBASE AS ENTERPRISE
TERADATA
VECTORWISE
HP VERTICA

-connection.rename OldConnection=NewConnection

Renomme une connexion existante, par exemple, par ex.
-connection.rename OldConnectionName=NewConnectionName
Plusieurs connexions de bases de données existantes peuvent être renommées et fusionnées en une nouvelle connexion de base de données, par exemple :
-connection.rename MySchema1=MyDatabase -connection.rename MySchema2=MyDatabase

-connection.split oldConnection.Schema1=newConnection

Scinde une connexion de base de données en une ou plusieurs connexions de base de données.
Une connexion de base de données peut être scindée en une connexion par schéma, par exemple :
-connection.split MyDatabase
Toutes les connexions de base de données peuvent être fractionnées en une connexion par schéma, par exemple :
-connection.split *
Une connexion de base de données peut être explicitement fractionnée en une nouvelle connexion de base de données en ajoutant un nom de schéma à une base de données, par exemple :
-connection.split MyDatabase.schema1=MySchema1

-connection.map SourcePath=DestinationPath

Mappe un chemin d'accès source à un chemin d'accès de destination. Cela est utile pour les connexions aux systèmes de fichiers lorsque différents chemins d'accès pointent vers le même objet (répertoire ou fichier).
Sur Hadoop, un processus peut écrire dans un fichier CSV spécifié avec le chemin d'accès complet HDFS, tandis qu'un autre processus lit d'une table Hive implémentée (externe) par le même fichier spécifié à l'aide d'un chemin d'accès relatif avec un nom et une extension de fichier par défaut, par exemple :
-connection.map /user1/folder=hdfs://host:8020/users/user1/folder/file.csv
Sous Linux, il peut être fait référence à un répertoire (ou à un fichier) donné tel que /data par plusieurs liens symboliques tels que /users/john et /users/paul, par exemple :
-connection.map /data=/users/John -connection.map /data=/users/paul
Sous Windows, il peut être fait référence à un répertoire donné tel que C:\data par plusieurs lecteurs réseau tels que M: et N:, par exemple :
-connection.map C:\data=M:\ -connection.map C:\data=N:\

-connection.casesensitive ConnectionName

Écrase les règles de rapprochement insensibles à la casse par défaut pour les identifiants d'objets dans la connexion spécifiée, si le type du data store détecté supporte cette configuration (par ex. Microsoft SQL Server, MySQL etc.), par exemple :
-connection.casesensitive "My Database"

-connection.level AggregationLevel

Spécifie le niveau d'agrégation pour les connexions externes, par exemple -connection.level catalog
Liste des valeurs supportées :
server (serveur)
catalog (catalogue)
schema (schéma)(par défaut)

OPTIONS IBM COGNOS CONTENT MANAGER
-cognos.removeReportPages (précédemment -r)

Supprimez les pages de rapport et leur structure graphique.

-cognos.useReportSpecificationName

Utilisez le nom de spécification du rapport Cognos au lieu du nom du Content Manager Cognos.

-cognos.skipFoldersQuery

Permet d'éviter d'effectuer une requête sur la liste des dossiers.

-truststore.file

Emplacement du fichier TrustStore.

-truststore.password

Mot de passe du TrustStore.
Chaîne de caractères      

 

Mapping du pont

Meta Integration Repository (MIR)
Métamodèle
(se base sur le standard OMG CWM)
"IBM Cognos Content Manager ReportStudio"
Métamodèle
CognosRnReportStudio
Mapping des commentaires
     
Attribut Colonne Lorsqu'une requête utilise un objet TabularSQL, les colonnes utilisées peuvent être déduites par parsage de l'instruction SQL
Name (Nom) Name (Nom)  
BaseType   Aucune information disponible concernant les types de données dans ReportStudio
Classe Table Lorsqu'une requête utilise un objet TabularSQL, les Tables utilisées peuvent être déduites par parsage de l'instruction SQL
CppClassType   Configuré comme ENTITÉ
CppPersistent   Configuré à Vrai
Name (Nom) Name (Nom)  
ClassifierMap   Les objets ClassifierMap sont utilisés pour contenir le lignage des jeux de données de requête, des ReportDataSets
Operation (Opération) texte d'expression peut être une expression Cognos native ou une instruction SQL
Condition Filtre FrameworkManager Les conditions sont utilisées pour contenir le lignage des filtres et des clauses WHERE pour les jeux de données tabulaires
Name (Nom) Name (Nom)  
DataAttribute QueryItem Les QueryItems de chaque TabularSet, TabularModel, TabularSQL et TabularReference sont importés en tant que DataAttribute
Name (Nom) Name (Nom)  
Position position (emploi)  
DataSet Requêtes, Ensembles tabulaires Les objets de requête TabularSets, TabularModels, TabularSQL et TabularReference sont importés en tant que jeux de données
Name (Nom) Name (Nom)  
DatabaseSchema Database Schema Lorsqu'une requête utilise un objet TabularSQL, ces DatabaseSchemas peuvent être déduits par parsage de l'instruction SQL
Name (Nom) Name (Nom)  
DerivedType   Aucune information disponible concernant les types de données dans ReportStudio
DesignPackage Espace de noms FrameworkManager, Dossier ReportStudio Les DesignPackages reflètent la hiérarchie de l'organisation des objets du panneau Query Explorer du ReportSudio, ainsi que la hiérarchie de l'organisation des objets utilisés depuis le modèle du FrameworkManager, comme dans le panneau Model Explorer du ReportStudio
Name (Nom) Name (Nom)  
UserDefined   configuré à FALSE (FAUX)
Dimension QuerySubject FrameworkManager Les QuerySubjects utilisés par les requêtes de rapport sont importés en tant que Dimension
Name (Nom) Name (Nom)  
DimensionAttribute QueryItems FrameworkManager  
Name (Nom) Name (Nom)  
FeatureMap   Les objets FeatureMap sont utilisés pour contenir le lignage des DataAttributes et ReportDataAttributes des QueryItems
Operation (Opération) texte d'expression peut être une expression Cognos native ou une instruction SQL
Filter Filtre FrameworkManager Les Filtres utilisés par les requêtes de rapport sont importés comme Filtres
Name (Nom) Name (Nom)  
Hiérarchie Hiérarchie FrameworkManager Déduite des expressions QueryItems utilisées dans les requêtes de rapports
Name (Nom) Name (Nom)  
HierarchyLevelAssociation Hiérarchie et niveau FrameworkManager Déduite des expressions QueryItems utilisées dans les requêtes de rapports
Name (Nom) Name (Nom)  
Niveau Niveau FrameworkManager Déduite des expressions QueryItems utilisées dans les requêtes de rapports
Name (Nom) Name (Nom)  
LevelAttribute Niveau d'attribut FrameworkManager Déduite des expressions QueryItems utilisées dans les requêtes de rapports
Name (Nom) Name (Nom)  
Mesurer Mesures des sujets de requête FrameworkManager Déduite des expressions QueryItems utilisées dans les requêtes de rapports
Name (Nom) Name (Nom)  
OlapSchema Espace de noms FrameworkManager Un OlapSchema est créé pour représenter tous les espaces de noms du FrameworkManager utilisés dans le rapport
Name (Nom) Name (Nom)  
Rapport Rapport  
Name (Nom) nom de fichier Le nom du rapport peut être récupéré depuis le Référentiel Cognos si le pont s'exécute via le pont du référentiel
ReportAttribute Élément de requête Les QueryItems utilisés sur les pages de rapports
Name (Nom) Name (Nom)  
Position position (emploi)  
ReportAxis Axe du tableau croisé disponible depuis la version 8 de Cognos
Rôle axe horizontal ou vertical  
ReportChart Diagramme Diagrammes hérités (Cognos 8 et antérieures), diagrammes améliorés (Cognos 10)
ReportDataSet Query (Requête) Une requête utilisée par une page de rapport
Name (Nom) Name (Nom)  
ReportField Champ de rapport affichage d'un QueryItem sur une page de rapport
Name (Nom) Name (Nom) si disponible
ReportMatrix CrossTab  
ReportPage Page de rapport  
Name (Nom) Name (Nom)  
ReportPageBody Corps de page de rapport  
ReportPageFooter Pied de page de page de rapport  
ReportPageHeader En-tête de page de rapport  
ReportRectangle   Les rectangles sont des objets génériques utilisés pour représenter différentes couches de structures HTML comme les tables, les blocs, ou les images
ReportTable List  
ReportText Texte, Libellé  
Valeur valeur textuelle  
StoreConnection Catalogue de base de données Lorsqu'une requête utilise un objet TabularSQL, ces DatabaseCatalogs peuvent être déduits par parsage de l'instruction SQL
Name (Nom) Name (Nom)  
StoreModel Fichier XML de rapport Le modèle est construit à l'aide des éléments contenus dans le fichier XML de rapport
Name (Nom) nom de fichier Le nom du rapport peut être récupéré depuis le Référentiel Cognos si le pont s'exécute via le pont du référentiel

Cette page vous a-t-elle aidé ?

Si vous rencontrez des problèmes sur cette page ou dans son contenu – une faute de frappe, une étape manquante ou une erreur technique – dites-nous comment nous améliorer !