Accéder au contenu principal Passer au contenu complémentaire

Service Microsoft Azure Power BI (Repository) - Import

Availability-note AWS

Prérequis du pont

Ce pont :
  • nécessite un accès à Internet vers https://repo.maven.apache.org/maven2/ et/ou d'autres sites d'outils permettant de télécharger des pilotes dans <TDC_HOME>/data/download/MIMB/.

Spécifications du pont

Fournisseur Microsoft
Nom de l'outil Azure Power BI
Version de l'outil 2.x
Site Web de l'outil https://powerbi.microsoft.com/
Méthodologie supportée [Business Intelligence] Multimodèle, Référentiel de métadonnées, Data Store (Modèle de données physique, Modèle dimensionnel OLAP, Parsage d'expressions de procédures stockées), Rapport BI (Source relationnelle, Source dimensionnelle, Parsage d'expressions, Structure de rapports) via une API REST Java
Profiling de données
Collecte incrémentale
Collecte multi-modèle
Navigation dans le référentiel distant pour sélectionner un modèle

SPÉCIFICATIONS
Outil : Microsoft/Base de données Azure SQL version 12.x ou supérieure via l'API JDBC
Consultez http://azure.microsoft.com/fr-fr/services/sql-database/
Métadonnées : [Base de données relationnelle] Multimodèle, Data Store (Modèle de données physique, Parsage d'expressions de procédures stockées)
Composant : JdbcMicrosoftAzureSqlDatabase version 11.2.0

AVERTISSEMENT
Ce pont d'import requiert un accès à Internet pour télécharger les bibliothèques tierces :
- par exemple https://repo.maven.apache.org/maven2/ pour télécharger les bibliothèques tierces open source,
- et plus de sites pour d'autres logiciels tiers, comme les pilotes JDBC spécifiques pour les bases de données.

Les bibliothèques tierces téléchargées sont stockées dans $HOME/data/download/MIMB/
- Si le protocole HTTPS échoue, le pont d'import essaye ensuite avec HTTP.
- Si un proxy est utilisé pour accéder à Internet, vous devez configurer ce proxy dans l'environnement JRE (voir l'option -j dans le paramètre Divers).
- Si le pont d'import n'a pas d'accès à Internet, le répertoire $HOME/data/download/MIMB/ peut être copié depuis un autre serveur qui a accès à Internet, où la commande $HOME/bin/MIMB.sh (ou .bat) -d peut être utilisée pour télécharger en une fois toutes les bibliothèques tierces utilisées par tous les ponts.

En exécutant ce pont d'import, vous reconnaissez être responsable des conditions d'utilisation et de toute autre faille de sécurité potentielle liées au téléchargement de ces bibliothèques logicielles tierces.

VUE D'ENSEMBLE
Ce pont d'import importe des métadonnées de rapports Business Intelligence (BI) depuis le service Microsoft Power BI hébergé sur le Cloud Microsoft Azure, à l'aide des API REST Power BI (les API Admin par défaut).

Ce pont d'import permet de cataloguer les types d'objets :
- Espaces de travail (Groupes)
- Dashboards
- Rapports Power BI
- Jeux de données
- Sources de données

PRÉREQUIS

- - Prérequis à l'authentification :
Lorsque vous vous connectez au service Power BI hébergé dans le Cloud Microsoft Azure, le pont d'import utilise l'authentification Azure Active Directory.
Ce pont s'appuie sur le Microsoft Authentication Library (MSAL) afin d'authentifier auprès d'Azure Active Directory.

Les étapes de configuration suivantes sont requises pour inscrire une application dans le Cloud global Azure.
- Connectez-vous à la console de gestion d'Azure : https://portal.azure.com/
- Créez ou ouvrez le service Azure Active Directory qui correspond à votre entreprise.
- Sur la page Inscription d'applications, créez une inscription d'application nommée "MIMB" de type "Client natif" et saisissez son identifiant client (identifiant d'application).
- Veillez à ajouter une autorisation pour l'application Power BI Service et octroyez les autorisations nécessaires.
Par exemple, vous pouvez attribuer les autorisations "Power BI Service" :
Dashboard.Read.All, Dataflow.Read.All, Dataset.Read.All, Gateway.Read.All, Report.Read.All, Tenant.Read.All, Workspace.Read.All

Si vous souhaitez inscrire l'application dans un cloud Azure national, suivez des étapes similaires en utilisant une URL différente pour la console de gestion Azure, correspondant à votre environnement Cloud national.
Pour plus d'informations, veuillez consulter : https://learn.microsoft.com/fr-fr/azure/active-directory/develop/authentication-national-cloud
Veuillez utiliser le paramètre "Azure environment" pour spécifier votre environnement Cloud national.

Le pont d'import utilise les informations d'identifiant client (identifiant d'application) pour se connecter à Azure et obtenir le jeton d'authentification.
Pour plus d'informations :
https://docs.microsoft.com/fr-fr/azure/active-directory/develop/active-directory-integrating-applications

Il est également possible d'inscrire l'application dans Azure Active Directory en utilisant cette page :
https://dev.powerbi.com/apps
Notez que l'octroi d'autorisations spécifiques peut être nécessaire pour utiliser la console de gestion Azure.

Vous pouvez également utiliser Office 365 Admin Center pour configurer les utilisateurs - via la console de gestion Azure Active Directory (en bas à gauche de l'écran) et la souscription à Power BI (licence) :
https://admin.microsoft.com/
Cela fournit une configuration des utilisateurs, groupes et de l'enregistrement de l'application avec granularité fine.

Il existe deux façons de s'authentifier à Azure Active Directory :
- En tant qu'utilisateur normal : l'identifiant d'utilisateur est généralement une adresse e-mail. Par exemple :
UserName@DirectoryName.onmicrosoft.com
- En tant que Principal de service : le paramètre de nom d'utilisateur ne doit pas être renseigné et l'identifiant du tenant doit être fourni.

Le pont d'import requiert les API améliorées de scan des métadonnées Microsoft, pour récupérer les structures de tables du jeu de données et les expressions de mashup PowerQuery.
Elles ne sont disponibles qu'avec les API Admin et requièrent les étapes de configuration ci-dessous.

Pour une authentification en tant que Principal de service, vous pouvez configurer des droits supplémentaires sur cette page :
https://app.powerbi.com/admin-portal/tenantSettings
- - Paramètres de développeur/Autoriser les Principaux de services à utiliser les API Power BI
- Paramètres d'API Admin/Autoriser les Principaux de services à utiliser les API Admin Power BI en lecture seule
- Paramètres d'API Admin/Améliorer les réponses des API Admin grâce à des métadonnées détaillées (pour les tables et les colonnes Dataset)
- Paramètres d'API Admin/Améliorer les réponses des API Admin grâce à des métadonnées détaillées (pour les tables et les colonnes Dataset)
De plus, pour activer le téléchargement des rapports, vous pouvez configurer :
- Paramètres d'export et de partage/Télécharger les rapports

- Prérequis à l'API :
Ce pont d'import utilise les API Admin Power BI par défaut.

Pour pouvoir utiliser les API Admin, veuillez :
- attribuer le rôle Admin Power BI à l'utilisateur lorsqu'il utilise les permissions déléguées (Connexion en tant qu'utilisateur connecté).
- retirer les rôles Power BI donnés à l'application (Tenant.ReadWrite.All, Tenant.Read.All), grâce à la console Azure Active Directory, lorsqu'il utilise l'authentification du principal de service.
- Dans Azure Active Directory, créez un groupe de sécurité et ajoutez-y le compte Principal de Service.
- Activez l'accès à vos espaces de travail au Principal de Service et/ou au groupe de sécurité.
dans le menu Workspace (Espace de travail)/Manage Access (Gérer l'accès)/Add people or groups (Ajouter des personnes ou des groupes)
sélectionnez l'utilisateur ou le groupe (ou le compte du Principal de Service)
configurez-le comme Contributor (Contributeur) ou Admin
- Pour télécharger des rapports, l'utilisateur ou le groupe dpot être attribué à l'espace de travail ou aux espaces de travail en tant que Contributor (Contribueur) ou Admin
Pour plus d'informations, veuillez consulter :
https://docs.microsoft.com/fr-fr/power-bi/admin/service-admin-metadata-scanning
https://docs.microsoft.com/fr-fr/power-bi/admin/service-admin-metadata-scanning-setup
https://docs.microsoft.com/fr-fr/power-bi/admin/read-only-apis-service-principal-authentication
https://docs.microsoft.com/fr-fr/power-bi/developer/embedded/embed-service-principal#service-principal-vs-master-account

Ce pont d'import peut utiliser, de manière alternative, les API habituelles (au lieu de API Admin), vous devez :
- configurer le paramètre Divers : -api.user
Notez que dans ces cas, les métadonnées de lignage détaillé ne sont pas extraites.

FOIRE AUX QUESTIONS
- Si le message d'erreur ci-dessous s'affiche, l'administrateur devra peut-être vous accorder son consentement.
AADSTS65001 : l'utilisateur ou l'administrateur n'a pas accordé son consentement pour utiliser l'application avec l'identifiant "{client-id}" nommé "MIMB". Envoyez une demande d'autorisation interactive pour cet utilisateur et cette ressource.
Demandez à l'administrateur d'accorder son consentement en utilisant une URL telle que : https://login.microsoftonline.com/{tenant-id}/adminconsent?client_id={client-id}
Pour plus d'informations : https://docs.microsoft.com/fr-fr/azure/active-directory/manage-apps/grant-admin-consent

LIMITATIONS
Consultez les limitations générales connues à l'adresse MIMB Known Limitations ou dans Documentation/ReadMe/MIMBKnownLimitations.html où elles sont regroupées

- Limitations des API Admin :
- Les métadonnées extraites du jeu de données via les API Admin sont importantes (par ex. la structure des tables du jeu de données et les expressions de mashup PowerQuery sont extraites) mais pas aussi complètes que les données des Modèles Objets Tabulaires (Tabular Object Model, TOM) complètement extraites du pont d'import PBIT.
- Les métadonnées de rapport extraites via les API Admin sont très limitées par rapport à ce qu'il est possible d'extraire depuis le pont d'import PBIT.
- Les autres limitations des API Admin sont documentées ici : https://docs.microsoft.com/fr-fr/power-bi/admin/service-admin-metadata-scanning
- Pour des métadonnées détaillées des rapports, le pont s'appuie sur la capacité à télécharger des rapports.
Les limitations du téléchargement de rapports sont documentées ici : https://learn.microsoft.com/fr-fr/power-bi/create-reports/service-export-to-pbix#limitations

- Limitations des API standards :
- les métadonnées de lignage ne sont disponibles qu'au niveau du modèle ou de la connexion, pas à celui de la table ou de la colonne.
- Power BI supporte six types de jeux de données : 'Push', 'Streaming', 'PushStreaming', 'AzureAS', 'AsOnPrem' ainsi que les jeux de données des fichiers PBIX mis en ligne.
- la structure des jeux de données (celle des tables et des colonnes) n'est exposée que pour les types de jeux de données 'Push' et 'PushStreaming', en raison de limitations des API.

- Limitations du parsage PowerQuery M Language :
Le pont s'appuie sur le parseur de langage PowerQuery M pour comprendre le lignage de chaque requête de table.
Certains concepts en langage PowerQuery peuvent ne pas être bien supportés :
- certaines fonctions (fonctions d'accès aux données, fonctions de manipulation des données) ;
- requêtes complexes qui dépendent de sous-requêtes, paramètres ou fonctions personnalisées/lambda ;
- requêtes reposant sur d'autres langages de script (Kusto, Python, R)

SUPPORT
Fournissez un package de dépannage avec :
- le log de débogage (peut être défini dans l'UI ou dans conf/conf.properties avec MIR_LOG_LEVEL=6)
- la sauvegarde des métadonnées si disponible (peut être configurée dans le paramètre Divers avec l'option -backup, même si cette option commune n'est pas implémentée pour tous les ponts pour des raisons techniques).


Paramètres du pont

Nom du paramètre Description Type Valeurs Défaut Périmètre
Environnement Azure Ce paramètre permet de sélectionner l'environnement Cloud Azure auquel se connecter.
La plupart des utilisateurs peuvent utiliser le "GlobalCloud" public.
Les utilisateurs qui souhaitent se connecter à un Cloud national (souverain) peuvent spécifier d'autres valeurs telles que :
- ChinaCloud (Microsoft Azure China géré par 21Vianet)
- GermanyCloud (Microsoft Azure Deutschland)
- USGovCloud (US Government Community Cloud (GCC))
- USGovDoDL4Cloud (US Government Community Cloud High (GCC High))
- USGovDoDL5Cloud (US Government (DoD Impact Level 5))
- USSecCloud (US Government Secret (DoD Impact Level 6))
- USNatCloud
REPOSITORY_MODEL   GlobalCloud  
Identifiant de connexion Identifiant à utiliser par le pont d'import pour se connecter.
Ce nom d'utilisateur doit avoir les autorisations nécessaires pour accéder aux objets à importer.

Dans le cas de Microsoft Azure Power BI, il existe deux façons de s'authentifier à Azure Active Directory :
- En tant qu'utilisateur normal : l'identifiant d'utilisateur est généralement une adresse e-mail. Par exemple :
UserName@DirectoryName.onmicrosoft.com
- En tant que Principal de service : le paramètre de nom d'utilisateur ne doit pas être renseigné et l'identifiant du tenant doit être fourni.
Chaîne de caractères      
Mot de passe de connexion Saisissez le mot de passe associé au nom d'utilisateur à utiliser par le pont d'import pour se connecter.

Dans le cas de Microsoft Azure Power BI, il existe deux façons de s'authentifier à Azure Active Directory :
- En tant qu'utilisateur normal : l'identifiant d'utilisateur est généralement une adresse e-mail. Par exemple :
UserName@DirectoryName.onmicrosoft.com
- En tant que Principal de service : le paramètre de mot de passe correspond au Secret du client.
MOT DE PASSE      
Client ID Saisissez l'identifiant client de Microsoft Azure pour l'application. Chaîne de caractères      
Tenant ID Saisissez l'identifiant du tenant de Microsoft Azure Active Directory.

Dans le cas de Microsoft Azure Power BI, il existe deux façons de s'authentifier à Azure Active Directory :
- En tant qu'utilisateur normal : l'identifiant d'utilisateur est généralement une adresse e-mail. Par exemple :
UserName@DirectoryName.onmicrosoft.com
- En tant que Principal de service : le paramètre de nom d'utilisateur ne doit pas être renseigné et l'identifiant du tenant doit être fourni.
Chaîne de caractères      
Espaces de travail personnels Spécifiez s'il faut inclure ou exclure les espaces de travail personnels.
- True (Vrai) : les espaces de travail personnels sont inclus
- False (Faux) : les espaces de travail personnels sont exclus
BOOLEAN
false
true
true  
Filtre sur les espaces de travail Spécifiez les espaces de travail à inclure à l'aide d'un filtre.
Ce paramètre est utilisé lorsque vous parcourez la liste des espaces de travail disponibles, pour lister un sous-ensemble d'espaces de travail, plutôt que d'afficher la liste complète.
Après avoir spécifié le filtre, utilisez le paramètre "Workspaces (Espaces de travail)" pour parcourir les espaces de travail correspondants et affiner votre sélection.

Exemples :
name eq 'Sales' or name eq 'Marketing'
contains(name,'Sales') or contains(name,'Marketing')
startswith(name,'Sales') or endswith(name,'Sales')
type eq 'Group' or type eq 'Workspace'
type ne 'Personal' and type ne 'PersonalGroup'
state eq 'Active'
state ne 'Deleted' and state ne 'Removing'
isOnDedicatedCapacity eq true
Chaîne de caractères      
Workspaces (Espaces de travail) Ce paramètre permet de parcourir les espaces de travail disponibles et de sélectionner un sous-ensemble à importer, plutôt que d'importer tous les espaces de travail possibles du tenant Azure Power BI.
Cette option est utile si le tenant a de nombreux espaces de travail et que seuls certains de ces derniers présentent un intérêt.
Si l'environnement de votre tenant Power BI contient un très grand nombre d'espaces de travail, parcourir la liste entière est peu pratique.
Dans ce cas, vous pouvez utiliser le paramètre "Workspace filter (Filtre sur les espaces de travail)" afin de spécifier un critère de recherche, pour éviter de récupérer la liste complète et ainsi rendre la sélection plus pratique.

Vous pouvez spécifier ici une liste d'espaces de travail séparés par un point-virgule.
Vous pouvez spécifier une valeur vide, la valeur par défaut, pour importer tous les espaces de travail disponibles.

Power BI identifie les espaces de travail par leur identifiant unique, par exemple : a3713590-d5aa-488d-82cc-e8cc52c085d7
Lorsque vous vous connectez en tant qu'utilisateur normal :
- l'espace de travail de l'utilisateur courant peut être identifié par : me (moi)
- Power BI restreint la liste des espaces de travail à ceux auquel l'utilisateur connecté a accès.
Lorsque vous vous connectez en tant que Principal de service (à l'aide des API Admin) :
- tous les espaces de travail (y compris les espaces de travail personnels) sont identifiés par un identifiant unique.
REPOSITORY_SUBSET      
Miscellaneous INTRODUCTION
Spécifiez les options Divers, commençant par un tiret et suivies éventuellement par des paramètres, par exemple :
-connection.cast MyDatabase1="MICROSOFT SQL SERVER"
Certaines options peuvent être utilisées plusieurs fois, si applicable, par exemple :
-connection.rename NewConnection1=OldConnection1 -connection.rename NewConnection2=OldConnection2;
La liste d'options pouvant être une longue chaîne, il est possible de la charger à partir d'un fichier qui doit être situé dans ${MODEL_BRIDGE_HOME}\data\MIMB\parameters et avoir l'extension .txt. Dans ce cas, toutes les options doivent être définies au sein de ce fichier comme seule valeur de ce paramètre, par exemple
ETL/Miscellaneous.txt

OPTIONS DE L'ENVIRONNEMENT JAVA
-java.memory <taille maximale de la mémoire Java> (anciennement -m)

1 Go par défaut sur un JRE de 64 bits ou tel que défini dans conf/conf.properties, par exemple
-java.memory 8G
-java.memory 8000M

-java.parameters <options de ligne de commande de Java Runtime Environment> (anciennement -j)

Cette option doit être la dernière dans le paramètre Divers car tout le texte après -java.parameters est passé tel quel à la JRE. Par ex.
-java.parameters -Dname=value -Xms1G
L'option suivante doit être définie lorsqu'un proxy est utilisé pour accéder à Internet (cela est essentiel pour accéder à https://repo.maven.apache.org/maven2/ et exceptionnellement à quelques autres sites d'outils) afin de télécharger les bibliothèques logicielles tierces nécessaires.
Note : La majorité des proxys sont relatifs au chiffrement (HTTPS) du trafic extérieur (à l'entreprise) et à la confiance en le trafic intérieur pouvant accéder au proxy via HTTP. Dans ce cas, une requête HTTPS atteint le proxy via HTTP où le proxy la chiffre en HTTPS.
-java.parameters -java.parameters -Dhttp.proxyHost=127.0.0.1 -Dhttp.proxyPort=3128 -Dhttp.proxyUser=user -Dhttp.proxyPassword=pass

OPTIONS D'IMPORT DU MODÈLE
-model.name <nom modèle>

Écrase le nom du modèle, par ex.
-model.name "My Model Name"

-prescript <nom script>

Cette option permet d'exécuter un script avant l'exécution du pont.
Le script doit se situer dans le répertoire bin (ou comme spécifié dans M_SCRIPT_PATH dans conf/conf.properties) et avoir une extension .bat ou .sh.
Le chemin d'accès au script ne doit pas inclure de symbole relatif au répertoire parent (..).
Le script doit retourner le code de sortie 0 pour indiquer un succès ou une autre valeur pour indiquer un échec.
Par exemple :
-prescript "script.bat arg1 arg2"

-postscript <nom script>

Cette option permet d'exécuter un script après l'exécution réussie du pont.
Le script doit se situer dans le répertoire bin (ou comme spécifié dans M_SCRIPT_PATH dans conf/conf.properties) et avoir une extension .bat ou .sh.
Le chemin d'accès au script ne doit pas inclure de symbole relatif au répertoire parent (..).
Le script doit retourner le code de sortie 0 pour indiquer un succès ou une autre valeur pour indiquer un échec.
Par exemple :
-postscript "script.bat arg1 arg2"

-cache.clear

Vide le cache avant l'import et va exécuter un import complet avec collecte incrémentale.

Si le modèle n'a pas été modifié et que le paramètre -cache.clear n'est pas utilisé (collecte incrémentale), une nouvelle version ne sera pas créée.
Si le modèle n'a pas été modifié et que le paramètre -cache.clear n'est pas utilisé (collecte incrémentale), une nouvelle version ne sera pas créée.

-backup <répertoire>

Cette option permet de sauvegarder les métadonnées d'entrée du pont à des fins de débogage. Le <répertoire> fourni doit être vide.

L'utilisation principale de cette option concerne les ponts d'import des data stores, en particulier les ponts d'import basés sur des bases de données JDBC.

Notez que cette option n'est pas opérationnelle sur certains ponts, notamment :
- les ponts d'import basés sur des fichiers (car des fichiers d'entrée peuvent être utilisés à la place)
- les ponts d'import de référentiels d'intégration de données/BI (car les outils natifs de sauvegarde du référentiel peuvent être utilisés à la place)
- Certains ponts d'import basés sur des API (par ex. basés sur COM) pour des raisons techniques.

OPTIONS DES CONNEXIONS DE DONNÉES
Les connexions de données sont produites par les ponts d'import, généralement à partir des outils ETL/DI et BI pour faire référence aux data stores sources et cibles qu'elles utilisent. Ces connexions de données sont ensuite utilisées par les outils de gestion des métadonnées pour connecter ces dernières (connexion des métadonnées) à leurs data stores réels (par exemple, bases de données, système de fichiers, etc.) afin de produire le lignage complet de flux de données et de l'analyse d'impact de bout en bout. Le nom des connexions de données doit être unique dans chaque modèle d'import. Les noms de connexion de données utilisés dans les outils de conception DI/BI sont utilisés quand cela est possible, sinon ils sont générés en étant courts mais significatifs, comme le nom de la base de données/du schéma, le chemin d'accès au système de fichiers ou l'URI (Uniform Resource Identifier). L'option suivante vous permet de manipuler les connexions. Ces options remplacent les options héritées -c, -cd et -cs.

-connection.cast ConnectionName=ConnectionType

Lance une connexion à une base de données générique (par exemple ODBC/JDBC) pour un type de base de données précis (par exemple ORACLE) pour une analyse SQL, par exemple
-connection.cast "My Database"="MICROSOFT SQL SERVER".
La liste des types de connexions aux data stores comprend :
ACCESS
APACHE CASSANDRA
DB2/UDB
DENODO
GOOGLE BIGQUERY
HIVE
MYSQL
NETEZZA
ORACLE
POSTGRESQL
PRESTO
REDSHIFT
SALESFORCE
SAP HANA
SNOWFLAKE
MICROSOFT SQL AZURE
MICROSOFT SQL SERVER
SYBASE SQL SERVER
SYBASE AS ENTERPRISE
TERADATA
VECTORWISE
HP VERTICA

-connection.rename OldConnection=NewConnection

Renomme une connexion existante, par exemple, par ex.
-connection.rename OldConnectionName=NewConnectionName
Plusieurs connexions de bases de données existantes peuvent être renommées et fusionnées en une nouvelle connexion de base de données, par exemple :
-connection.rename MySchema1=MyDatabase -connection.rename MySchema2=MyDatabase

-connection.split oldConnection.Schema1=newConnection

Scinde une connexion de base de données en une ou plusieurs connexions de base de données.
Une connexion de base de données peut être scindée en une connexion par schéma, par exemple :
-connection.split MyDatabase
Toutes les connexions de base de données peuvent être fractionnées en une connexion par schéma, par exemple :
-connection.split *
Une connexion de base de données peut être explicitement fractionnée en une nouvelle connexion de base de données en ajoutant un nom de schéma à une base de données, par exemple :
-connection.split MyDatabase.schema1=MySchema1

-connection.map SourcePath=DestinationPath

Mappe un chemin d'accès source à un chemin d'accès de destination. Cela est utile pour les connexions aux systèmes de fichiers lorsque différents chemins d'accès pointent vers le même objet (répertoire ou fichier).
Sur Hadoop, un processus peut écrire dans un fichier CSV spécifié avec le chemin d'accès complet HDFS, tandis qu'un autre processus lit d'une table Hive implémentée (externe) par le même fichier spécifié à l'aide d'un chemin d'accès relatif avec un nom et une extension de fichier par défaut, par exemple :
-connection.map /user1/folder=hdfs://host:8020/users/user1/folder/file.csv
Sous Linux, il peut être fait référence à un répertoire (ou à un fichier) donné tel que /data par plusieurs liens symboliques tels que /users/john et /users/paul, par exemple :
-connection.map /data=/users/John -connection.map /data=/users/paul
Sous Windows, il peut être fait référence à un répertoire donné tel que C:\data par plusieurs lecteurs réseau tels que M: et N:, par exemple :
-connection.map C:\data=M:\ -connection.map C:\data=N:\

-connection.casesensitive ConnectionName

Écrase les règles de rapprochement insensibles à la casse par défaut pour les identifiants d'objets dans la connexion spécifiée, si le type du data store détecté supporte cette configuration (par ex. Microsoft SQL Server, MySQL etc.), par exemple :
-connection.casesensitive "My Database"

-connection.level AggregationLevel

Spécifie le niveau d'agrégation pour les connexions externes, par exemple -connection.level catalog
Liste des valeurs supportées :
server (serveur)
catalog (catalogue)
schema (schéma)(par défaut)

OPTIONS MICROSOFT POWER BI

-columns.notpropagated

Ne propagez pas les colonnes découvertes pendant que le parsing du script PowerQuery M retourne en arrière vers les fichiers/tables sources.

-api.user

Permettez l'utilisation des API habituelles du service Power BI Azure (mode utilisateur), par opposition aux API Admin.
Notez que dans ces cas, les métadonnées de lignage détaillé ne sont pas extraites.

-summarizePowerQuerySteps

Permettez de synthétiser les étapes de transformation de données PowerQuery, pour rendre possible des relations de lignage directes de la source à la cible.

Chaîne de caractères      

 

Mapping du pont

Les informations de mapping ne sont pas disponibles

Cette page vous a-t-elle aidé ?

Si vous rencontrez des problèmes sur cette page ou dans son contenu – une faute de frappe, une étape manquante ou une erreur technique – dites-nous comment nous améliorer !